Prison de Villepinte : AGRESSION dans le monde des BISOUNOURS

 

Le 23 février 2018 vers 15h00, un détenu, non satisfait d’avoir déjà eu un parloir famille, a continué à se promener dans l'aile afin de récupérer des cigarettes sous les portes.

 

Devant le refus catégorique et professionnel du collègue, lui demandant de réintégrer sa cellule, le détenu a commencé à s’énerver en l’insultant copieusement tout en proférant des propos racistes et des menaces de mort.

 

L'altercation ne s'est pas arrêtée là !!! Le collègue, aidé par un autre surveillant, ramène le détenu dans sa cellule qui dans sa furie s'empare d'une paire de ciseaux et les charge !!!

 

Nos deux collègues ne doivent leur survie qu’au bon réflexe de refermer la porte.

Dans son excès de rage, le détenu donnera de violents coups de pied dans la porte les empêchant de la refermer rapidement.

 

Nos compagnons de galère ont réussi tant bien que mal à la fermer, malgré la violence des chocs qui leur a causé des blessures aux mains.

L’alarme a pu être déclenchée afin d'obtenir des renforts, mais face à l'acharnement du détenu, voulant blesser, voir tuer un collègue, nos ELAC se sont équipés des protections individuelles. Ils sont intervenus pour neutraliser le forcené et mettre fin à l’incident en le plaçant au quartier disciplinaire.

 

La question se pose : Villepinte fait-elle preuve de suffisamment de discipline envers ses pensionnaires ou ses derniers se pensent-ils tout permis ?

 

Faudrait-il un mort sur nos coursives pour se soucier réellement de la sécurité des agents Pénitentiaire ????

 

Et oui ! malgré le relevé de conclusion qui a été signé par le syndicat majoritaire UFDAP(UFAP et DAP), les agressions continuent et sont toujours aussi violentes. Leurs Magnums et leurs gants sur cette agression n’auraient rien changer à cette situation.

 

SLP Force Ouvrière : Souhaite un bon rétablissement aux collègues qui ont subi cette lâche agression, nous les accompagneront dans toutes leurs démarches.

 

SLP Force Ouvrière : Demande à ce que le détenu soit punis à la hauteur de son acte et qu'il soit transféré immédiatement à l’issue de son quartier disciplinaire.

 

Lire le communiqué.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr