Prison Le Mans : Si ce n'est toi, c'est donc ton frère !

 

Qu’il est loin le temps où les Organisations Syndicales étaient soudées, la période de franche entente semble bel et bien oubliée...


En effet depuis la fin du mouvement certains d’entre eux, les meilleurs sans aucun doute, ne trouvent rien de mieux à faire que de rejeter la faute sur les autres... C’est tellement plus simple.


Pour revenir sur la reprise en service minimum : une réunion informelle (sur proposition d’une 1ere surveillante) est tenue en présence de tous les gradés et de tous les secrétaires locaux (photo à l’appui). A l’unanimité, la proposition de 6 agents de nuit et de 10 de jour est retenue afin d’éviter un drame et de préparer le retour sur l’établissement. Notre erreur regrettée : ne pas avoir prévenu les agents de cette entrevue.


Technique du contre feu :

 

Afin d’éviter que l’on parle de la trahison nationale historique d’une Organisation Syndicale, il est préférable de baver à gauche à droite et de faire croire que la faute incombe aux autres...


La vérité de janvier tout le monde la connait :


Deux Organisations Syndicales négocient en exclusivité avec la Chancellerie, ce qui débouche sur un premier protocole. Face au refus massif des personnels elles ne peuvent que refuser !
Elles seront finalement bien obligées de venir sur le terrain que seule l’organisation
syndicale Force ouvrière défendait, à savoir : l’indemnitaire et le statutaire en plus du sécuritaire, car les personnels le voulaient ! C’est vrai que ça demandait réflexion ...

 


Deuxième semaine de négociations : après avoir reçu cette fois les 3 syndicats majoritaires représentatifs (mais séparément), un nouveau protocole est proposé...
Que l’Ufap signe des 2 mains ! Pour : pas loin de 10 € brut par mois, 300 € d’ICP, 10 € par dimanche et jours fériés et de nouvelles chaussures. En matière de sécurité, hélas, on ne verra pas le changement dans nos établissements...


Bref, mieux vaut tacler les autres plutôt que d’assumer

un mouvement historique pour des avancées merdiques !


L’erreur est humaine, le pardon est divin... 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr