CASSE SOCIALE : La sanction est l'arme du faible

09/02/2018

 

Suite à la trahison dont sont victimes les Personnels après la signature d’un relevé de conclusion voulant éteindre tout espoir de sécurité et de reconnaissance attendues pourtant par TOUS, les sanctions laissées sur le bascôté par le signataire UFAP-Unsa n’en demeurent pas moins réelles. Il est impensable que les retenues financières suite à la lutte que nous avons connue, n’aient pas été négociées en amont de cette signature. Mais le constat est là ! Plusieurs milliers de collègues vont se voir appliquer des sanctions financières suite à ce mouvement social sans précédent, ce qui ne fera que rajouter un énième coup de poignard à tous les Collègues qui ont combattu si fièrement tant de jours pour un espoir volé !

 

Pour FO PÉNITENTIAIRE, cette situation est inacceptable et surtout immonde ! Nous comprenons bien là la manœuvre de « certains » de vouloir faire de ce moment historique, un exemple afin de faire taire à tout jamais la colère des Personnels de surveillance.

 

Il n’en demeure pas moins que FO PÉNITENTIAIRE n’a pas et ne baissera pas les bras pour faire vivre cette flamme qui nous animent toutes et tous ! FO PÉNITENTIAIRE usera de toutes les armes législatives et juridiques afin de limiter cette casse sociale que tentent de nous imposer nos têtes pensantes et leurs complices !

 

Dans l’attente d’une réponse éclairée du cabinet ministériel, comme nous l’avons exigé, quant à l’application ou non des sanctions disciplinaires et des 1/30ème, FO PÉNITENTIAIRE assume les modalités de cette mobilisation, quand d’autres tentent de se défausser lâchement et désespérément, prouvant une fois de plus le peu de considération et le peu de courage syndical qu’ils ont pour la défense de notre profession. En effet, cette mobilisation historique n’a jamais été, pour FO PÉNITENTIAIRE, une stratégie malsaine de communication à des fins électoralistes. La position affichée par FO PÉNITENTIAIRE dès le jeudi 11 janvier 2018 est restée identique, contrairement à ces agitateurs !

 

D’ores et déjà, FO PÉNITENTIAIRE a mis à disposition des représentants locaux et régionaux des moyens législatifs afin d’entamer les premières démarches nécessaires et préalables pour la contestation des sanctions. FO PÉNITENTIAIRE a également débuté une collecte de dons afin d’anticiper une intervention financière pour aider le maximum de Collègues qui se trouveraient en grandes difficultés suite aux retenues de salaire qui pourraient être appliquées sur la paye de mars 2018. FO PÉNITENTIAIRE remercie par la même occasion toutes celles et ceux qui ont déjà fait preuve d’une grande générosité.

 

FO PÉNITENTIAIRE NE FUIRA PAS ET CONTINUERA

À PRENDRE SES RESPONSABILITÉS !

LE SOUTIENS N'EST PAS QU'UN VAIN MOT, MAIS RÉCLAME DES ACTES !

 

Lire le communiqué.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr