Prison de Villepinte : Entretien avec le premier Ministre...

 

Compte rendu de la réunion du 02/02/2018 avec le premier ministre :

 

* Catégorie B et augmentation des salaires :

 

Il en ressort que d'après lui, Force Ouvrière ayant refusée les solutions proposées... Nous nous voyons contraints d'accepter les dernières propositions faites par la ministre, négociées et signées par l'UFAP... Concernant l'augmentation des salaires et la catégorie B, il s'avère selon lui que le coût demeure trop élevé et que ceci est impossible pour l’instant. En revanche, il propose une prime de fidélisation au cas par cas. (Sans plus d’explication...que fait-t-on des collègues déjà sur place ?) Cette prime doit motiver les agents à rester dans les établissements difficiles, limiter le turn-over actuel. Puisque selon lui le turn-over met les agents en difficultés car il entraîne un trop grand nombre de stagiaires ou de jeunes titulaires présents sur les étages et qui manquent d’expérience. (Depuis que nous le dénonçons il était grand temps qu’ils en prennent conscience)

 

*Le moral des agents au plus bas :

 

Il semble entendre les difficultés rencontrées par les agents et il a pu constater le taux d’absentéisme mais n'apporte pas de solutions concrètes.

 

*La défiscalisation des heures supplémentaires :

 

Ceci s'avère impossible car cela demanderait un apport financier de nouveau trop important (ce qui pourtant figurait dans le programme de Monsieur MACRON) mais ce dernier propose une « désocialisation », sans plus de précisions. ( nous n’avons pas saisi le sens de « désocialisation » mais ce que nous avons bien saisi c’est qu’il ne sont pas prêt suite au protocole signé par l’UFAP de mettre un radis de plus).

 

*L'accès aux fonctions de Chef sans concours pour les faisant fonctions :

 

La question lui a été posée concernant la possibilité aux faisant fonctions d'accéder au statut de Chef sans passer le concours. Le premier Ministre a répondu que ceci était discutable et ne semblait pas fermé à cette proposition.

 

Conclusion de cet entretien :

 

j'ai pu constater que cette visite avait pour but de calmer les esprits, nous avons été écoutés et non entendus...

Aucune solution concrète n'a été proposée. Il en ressort clairement que ces derniers veulent leur tranquillité, et garder l'argent dans leurs poches.

Ils n'ont aucune intention de céder quant à nos demandes mais ce qu’ils n’ont pas compris c’est que nous ne lâcherons rien les copains, que nous n’étions pas à vendre contrairement à l'UFAP...

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr