UISP-FO Toulouse : MENSONGE et TRAHISON

31/01/2018

 

 

L’UISP FO TOULOUSE souhaite en premier lieu à remercier l’ensemble des personnels syndiqués ou non qui se sont mobilisés des jours durant. Malgré les menaces un front de protestation solidaire et uni a été créé !

 

CETTE MOBILISATION SANS PRECEDENT A FAIT PLAISIR A VOIR !

 

Les revendications des professionnels de terrain étaient claires :

 

SECURITE-INDEMNITAIRE –STATUTAIRE

 

Faire fi de ces réalités est un déni de démocratie !!!

 

La démocratie est d’avoir le courage de s’opposer pour être en phase avec les personnels qui œuvrent au sein des établissements pénitentiaires et d’être transparent à leur égard.

 

Force est de constater, au regard du déroulé de la mobilisation, que ce mot est vide de sens pour certains qui l’utilise à tour de bras pour faire passer la pilule aux personnels du CEA trahis sous l’autel de la stratégie politique.

 

Alors que le front était plus uni que jamais, L’organisation majoritaire UFAP/UNSA a failli à deux reprises !

 

La première a été de briser l’unité syndicale en refusant d’aborder la problématique indemnitaire sur la plateforme revendicative commune. Se voyant dépassé par l’ampleur du mouvement, ils ont décidé de se raccrocher sur ce sujet.

 

La deuxième a été, alors que la contestation était au plus fort, de se suffire de miettes financières proposées par l’Administration compensant à peine le gel du PPCR alors que nous étions en position de force pour obtenir une réelle reconnaissance de notre profession.

 

Alors certes, la fronde syndicale a permis d’obtenir certaines avancées en matière de sécurité.

 

Pourtant menacée de sanctions, cette dernière n’a jamais failli, bien au contraire et c’est cela qui a servi de contre-pouvoir face à l’administration !!

 

- Etait-ce démagogique de demander à l’époque le 1/5ème pour l’ensemble des personnels ?

 

- Etait-ce démagogique d’avoir demandé l’intégration de la PSS dans le calcul à retraite ?

 

- Est-ce démagogique de demander la juste reconnaissance de notre engagement professionnel ?

 

POUR FORCE OUVRIERE SUREMENT PAS !

 

Il était légitime et opportun de négocier sur les grandes lignes suivantes :

 

- La classification des établissements pénitentiaires par rapport aux profils des détenus

 

- La fusion des grades qui assure aux :

 

Surveillants de terminer brigadiers à l’indice 515 soit +200euros nets/mois

1er surveillants de terminer Majors à l’indice 565 soit 230 euros nets/mois

 

Voila des avancées concrètes ( entre autres..) que nous étions en capacité d’obtenir !

 

Malheureusement, force est de constater que nous avons été lâchés par un représentant des personnels qui a succombé aux appels des sirènes politiques.

 

« tout est pardonnable, excepté le mensonge, l’infidélité et la trahison »


Lire le communiqué.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr