Prisons, l'Etat d'Urgence ! Les officiers mobilisés

 

L'heure est grave ! Jamais depuis les années 1990, l’administration pénitentiaire n'a connu tel mouvement social au sein de ses établissements pénitentiaires.

 

Les Officiers, lorsqu'il était question du refus de la scission du corps, ont pu prouver leur solidarité pour obtenir un statut en adéquation à leurs missions, à leurs fonctions et à leurs responsabilités.

 

Aujourd'hui, bon nombre d'entre nous sont mobilisés mais pour autant obligé d'assurer la continuité de service. Ainsi, aujourd'hui, ils nous considèrent comme des cadres alors que dans quelques mois, nous serons sacrifiés pour des intérêts qui nous échappent.

 

Les revendications du Personnel de Surveillance sont légitimes, elles ont trait à trois points :

  • besoin de sécurité

  • besoin de reconnaissance indemnitaire

  • besoin de reconnaissance statutaire

Le SNP-FO ainsi que la CGT se rejoignent sur le point statutaire. Les collègues sur le piquet le verbalisent, les OS souhaitent aussi (à l'exception du majoritaire)

=> La catégorie B pour tout le CEA

=> La catégorie A pour le tout le CDC

 

CHERS COLLEGUES, J'EN APPELLE A VOTRE SOLIDARITE, A VOTRE VOLONTE D'OBTENIR UN STATUT LEGITIME POUR TOUS !

 

Il est important que les officiers rejoignent les piquets et refusent de servir, une nouvelle fois, de variable d'ajustement.

 

Être cadre, c'est prendre des responsabilités que nous assumons quotidiennement mais c'est aussi se rendre compte que les détentions ne peuvent plus être tenues par ces seuls acteurs de la détention, non reconnus, et que l'administration sacrifie au quotidien.

 

OFFICIERS ! SERRONS LES RANGS ! SOYONS SOLIDAIRES !

QUITTONS LA DETENTION ET LAISSONS LES CRS PRENDRE NOS CLES !

 


Lire le communiqué

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr