Des briseurs de grève

24/01/2018

 

Alors que les mouvements de grève légitimes s’intensifient à l’extérieur de la majorité des établissements pénitentiaires français, une pénurie d’agents se fait sérieusement ressentir dans les détentions.

 

C’est sans compter, sur certains chefs d’établissement mal intentionnés et peu scrupuleux, qui se permettent au nom d’un quelconque règlement, de faire travailler des élèves seuls, sans doublure, et ce, durant leur stage découverte. Ils enfreignent les textes édités par l’ENAP, sans se poser de questions sur l’éthique, la déontologie et la sécurité.

 

Quelles sont vraiment leurs intentions ?

 

Mise à part d’être de bons serviteurs de leur DISP respectives ? Peut-être une prime à l’objectif pour bons et loyaux services rendus pendant le Mouvement social des Personnels Pénitentiaires...

 

FORCE OUVRIÈRE pense, que cela est plus pervers, que cela permet de compenser des absences, et par ce biais, de tenter faire du tort à un mouvement collectif de personnel. Messieurs les chefs d’établissements, prenez vos responsabilités, et, surtout ne mettez pas à mal la sécurité de vos établissements. Les élèves ne sont pas des larbins, et surtout pas de la chair à détenus. Vous demandez aux élèves de la 195ème, seuls avec des clefs, de fournir un travail, là où des agents titulaires et aguerris ont du mal à gérer.

 

SERIEZ-VOUS DEVENUS AMNÉSIQUES ET INCONSIENTS ?

 

Les personnels du terrain ne sont pas dupes, et tiendront responsable la direction de l’ENAP de l’emploi fait des élèves durant cette période difficile. 39 heures d’affilées en détention, pour certains, des 12 heures, des nuits et surtout sans doublure, LÂCHÉS, DÉLAISSÉS, SEULS…

 

Madame la directrice de l’ENAP, VOUS êtes RESPONSABLE et GARANT de la formation !

 

L’image de l’ENAP et de ses personnels ne sortira pas grandie de cette décision ! Madame la directrice, FORCE OUVRIÈRE considère que par ce cautionnement, les élèves de la 195ème promotion servent de punching-ball, en échange d’une pseudo prime à l’agression de 1400 euros/an…

 

Lire le communiqué

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr