Prison de Maubeuge : Débandade et P.O.I "Maison"

21/01/2018

 

Ce matin du 20 Janvier, après une jolie semaine mouvementée où nos bureaucrates n’ont eu que faire des revendications du terrain, le CP Maubeuge a été le théâtre d’une superbe débandade.

 

Habituellement personne n’est présent le samedi matin, mais cette fois toute la hiérarchie “cravatesque” était présente bien dissimulée dans leur bureau.

 

Seul le chef de détention, qui est en même temps officier de permanence, prend part à l’appel du matin.

 

Devant la fuite sentant la vaseline de nos amis Nationaux Ufapiens et Cégétistes, les agents locaux décident de rétablir progressivement les mouvements pour la populasse pénale à savoir les promenades et les parloirs (plus rien à fumer depuis une semaine ça va les détendre…. mais nous y reviendrons).

 

La matinée commence à se dérouler après une prise de service retardée de 30 minutes et contrairement à ce qui était prévu, 6 de nos pauvres occupants exigent de pouvoir aller au sport. Qu’à cela ne tienne, il leur est donc accordé d’aller se défouler un peu et par la même occasion de se motiver pour le reste de la journée.

 

Pendant ce temps les parloirs commencent avec pour consigne de ne pas effectuer trop de fouilles à corps (pour ne pas dire aucune!)

 

Tout ouvrir et les laisser soudainement se rassembler ne pouvait donner qu’un résultat : Une émeute.

 

24 détenus qui ont savonné leur aile, jeté moultes détritus et casser tout ce qu’ils pouvaient, se sont barricadés.

 

Pendant ce temps 70 autres avaient profité de la diversion pour boucher leurs serrures afin de s’assurer une après-midi portes ouvertes.

 

Pour notre Hiérarchie, au lieu de venir les voir, les rencontrer, il est plus important de se renseigner sur la venue ou non d’un agent en retard à l’appel. Le reste de la détention importe peu quand bien même un officier essaye de faire ce qu’il peut pour gérer et tirer la sonnette d’alarme. Il en essuie même les projectiles des émeutiers.

 

De fait, le P.O.I “semble” être mis en place.

 

Les E.R.I.S finiront par intervenir pour rétablir l’ordre et la discipline en détention pendant qu’au même moment il est demandé aux agents de parloir de continuer à mettre en place les familles de détenus de la Maison d’Arrêt.

 

Nous ne pouvons que féliciter les agents qui devant des émeutiers ont réussi à distribuer le repas dans les autres ailes. Nous ne pouvons que constater que le Management est totalement à revoir en nos murs. Nous ne pouvons que conseiller au personnel de rester fort, motivé et les convions à soutenir les VRAIES revendications et demandes du SLP-FO.

 

De tels évènements et une telle gestion devrait ouvrir les yeux à bien du monde. N’oubliez pas que vous pourriez être en train de dessiner votre avenir.

 

Statuts, salaires, indices, 1/5ème, fusion des grades, sécurité, matériels et équipements sécuritaires: C’est maintenant que nous devons aller les chercher !

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr