Alerte-InFO : Prise d'otage à la prison de Grasse !

17/01/2018

 

 

Ce mercredi 17 janvier 2018 vers 17h30 un détenu du B 3ème étage refuse de réintégrer sa cellule. La surveillante en poste va le chercher pour le raccompagner. C'est là qu'il sort un couteau de cantine particulièrement aiguisé et tranchant, et l’entraîne dans sa cellule, la menaçant de cette arme !

 

Le forcené exige alors d'avoir des information au sujet de la fouille de sa cellule qui venait d'être effectuée.

 

La surveillante parviendra à se sortir de ce très mauvais pas en communiquant habilement avec le détenu pour le ramener à la raison afin qu'il la relâche, après 20 interminables minutes. Il finira tout naturellement au QD, après que des agents soient venus le chercher équipés des tenues d'intervention.

 

Force Ouvrière félicite cette surveillante pour son exceptionnel sang-froid face à une situation critique. Par miracle, elle n'est pas physiquement blessée. Elle ne le doit qu'à sa capacité à réagir de la manière la plus adaptée qui soit, pour éviter qu'une situation de crise ne dégénère en drame. Mais elle est très très choquée !

 

CAR IL S'AGIT BEL ET BIEN D'UNE BREVE MAIS NEANMOINS PRISE D'OTAGE !

 

Alors que l'ensemble des agents de France et d'Outre-mer se mobilise depuis 3 jours pour hurler son désarroi face à la violence et l'insécurité omniprésentes dans nos détentions, un ignoble individu n'hésite pas à menacer d'une arme une surveillante, uniquement pour avoir des informations au sujet de la fouille de sa cellule !

 

C'EST BIEN LE SIGNE QUE QUELQUE CHOSE CLOCHE DANS NOS DETENTIONS, LE SIGNE QUE L'AUTORITE DES SURVEILLANTS EST COMPLETEMENT BAFOUEE, LE SIGNE QUE LA VIOLENCE EST DESORMAIS LA SEULE REPONSE DE DETENUS TELLEMENT CHOYES QU'ILS NE SUPPORTENT PLUS LA MOINDRE FRUSTRATION !

 

Et tout ceci n'est que le fruit de la gestion calamiteuse de notre administration depuis des années par ses dirigeants successifs qui n'ont même pas idée de ce qu'est une détention... un détenu. Même pas idée des ravages que peut faire sur les personnels la violence sous toutes ses formes, tant sur le plan physique que moral.

 

Force Ouvrière apporte tout son soutien à notre collègue et l'accompagnera dans toutes ses démarches.

Force Ouvrière exige que son courage et son sang-froid soient largement récompensés.

Force Ouvrière exige que ce voyou fasse l'objet du traitement qu'il mérite : l’extrême fermeté !

 

CETTE SURVEILLANTE ETAIT MOBILISEE CE MATIN SUR LE BLOCAGE DE LA MAISON D'ARRÊT DE GRASSE AFIN JUSTEMENT DE DENONCER LA VIOLENCE.

IRONIE DU SORT : ELLE SE RETROUVE VICTIME QUELQUES HEURES APRES !

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr