Prison de Vendin-le-Vieil : Tentative d'assassinat par un détenu radicalisé ! 4 collègues blessés

11/01/2018

 

 

 

Il est 15h30 ce jeudi 11 janvier 2018, au quartier d’isolement du Centre Pénitentiaire de Vendin-le-Vieil, lorsqu’un détenu demande à sortir de sa cellule. Quatre collègues, un Premier surveillant et trois surveillants ouvrent la porte de la cellule. Immédiatement, le détenu arme le bras, surgit de sa cellule et hurle « Allahu akbar » armé d’une paire de ciseaux et d’une lame de rasoir, fournies par l’administration pénitentiaire.

 

L’individu a clairement cherché à tuer en visant le crâne, le cou et le thorax des Collègues. Il s’agit d’une tentative d’assassinat ! L’intention de tuer est manifeste, claire et préméditée. L’action terroriste est établie, tant par le profil de l’individu que par ses dires et ses intentions sont établies. Condamné à 18 ans de réclusion criminelle, en fin de peine, l’agresseur a appris la semaine passée qu’il devait être extradé à la fin du mois afin d’être jugé pour d’autres faits de terrorisme. En commettant un acte grave sur le territoire national, il espère que son extradition sera reportée.

 

Pour FO PÉNITENTIAIRE, comme pour tous les collègues, cet acte n’est pas sans rappeler les faits similaires subis par personnels de la Maison d’Arrêt du Val-d’Oise - Osny en septembre 2016 ou encore le projet d’attentat déjoué que préparaient deux détenus radicalisés au Centre Pénitentiaire de Fresnes. Et plus récemment, on apprend que deux détenus radicalisés du Centre Pénitentiaire de Maubeuge, présumés liés à des affaires de terrorisme, ont été sorti de l’isolement afin d’être remis en détention classique, au milieu de tous les autres détenus, sans mesure ni consigne particulière !!!

 

FO PÉNITENTIAIRE réclame encore des personnels supplémentaires et formés pour une prise en charge dans des établissements spécifiques avec une législation et des moyens spécifiques pour gérer ce type de population pénale. Ils agressent pour tuer !!

 

FO PÉNITENTIAIRE réclame de nouveau des moyens coercitifs tels que des Pistolets à Impulsions Électriques (type Taser) dans ses unités spécifiques, et des chiens de défense, comme cela se fait dans d’autres pays européens, afin de gérer le nombre croissant de détenus radicalisés qui cherchent à tuer des représentants de l’État, de la République.

 

FO PÉNITENTIAIRE réclame une gestion spécifique, comme le menottage systématique, même si cela doit passer par une modification de la législation actuelle.

 

FO PÉNITENTIAIRE souhaite apporter un soutien fort aux Collègues vendinois et plus particulièrement au Premier surveillant et aux trois surveillants blessés qui, parce qu’ils ont fait preuve d’un grand professionnalisme, sont blessés physiquement « légèrement » vu les armes utilisées. Plusieurs points de suture au crâne, des blessures au cou et au thorax qui nécessitent une hospitalisation des Collègues.

 

FO PÉNITENTIAIRE va se mobiliser fermement sur ces questions et CELA COMMENCE DÈS CE SOIR ET DEMAIN ! Il en va de l’intégrité physique des Collègues

 

FO PÉNITENTIAIRE appelle au débrayage massif dans tout les établissements pénitentiaire comme premières action de contestation !!!

 

FO PÉNITENTIAIRE prendra ses responsabilités puisque le ministère et la DAP semblent plus enclins à des projets en faveur de la population pénale plutôt que de la sécurité de ses personnels.

 

Lire le communiqué.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr