Prison Val-de-Reuil : Tout et n'importe quoi ...

 

Ce début d’année pluvieux annonce sans surprise une éternelle gestion calamiteuse et incohérente de nos détentions.

 

Notre organisation syndicale s’interroge sur la gestion très particulière de nos détenus affectés en régime de contrôle et au comportement très imprévisible avec des risques d’agressions !

 

Premier scénario et première gestion catastrophique d’un détenu :

 

Reconnu être un des acteurs du mouvement collectif entraînant blessures physiques et psychologiques sur nos camarades.

 

Reconnu être l’auteur d’une tentative d’évasion en escaladant le grillage de la cour de promenades.

 

Reconnu pour ces divers tapages en détention.

 

Cerise sur le gâteau avec un nouveau tapage matinal nécessitant l’intervention de nos camarades équipés afin de mettre fin à cet incident !

 

Sauf que notre direction aux multiples visages en décide autrement : première mesure avec une mise à l’écart des agents équipés, cela afin de s’entretenir avec ce détenu qui venait tout juste d’exercer un tapage de plus de 15 minutes en mettant en péril la sécurité du personnel !

 

Au jeu des devinettes, le nombre de gagnants sur les pronostics de l’issue de cet incident serait très large !

 

Détenu réintégré en cellule dans la plus grande normalité et sous le regard ébahi de nos camarades…

 

Madame la Directrice, notre organisation syndicale se permet de vous informez que Caen et Val de Reuil sont deux établissements totalement différents tant sur le pan structurel qu’au niveau de la population pénale hébergée !

 

Second scénario et seconde gestion catastrophique :

 

Dans une division abandonnée par son encadrement, un détenu au profil lourd qui navigue, navigue et navigue…Mise en HO, Régime contrôlé, Départ en HO, QD1, Régime contrôlé, QD1,…et dans tout ce fiasco des surveillants équipés, rééquipés, en attente… Épuisés à la fois physiquement et psychologiquement face à cette gestion du CHAPITEAU, le fameux « C’est pas moi, c’est lui !!!! »

 

Notre organisation syndicale demande des prises de responsabilités avec des mesures claires, cohérentes et définitives pour ces détenus. Les surveillants n’ont pas à subir les innombrables tensions et menaces de ces détenus, aux profils lourds, liés notamment aux mauvaises gestions qui n’ont aucun sens….ni légalité !

 

Force Ouvrière Val de Reuil félicite nos camarades pour leur courage et dévouement lors de ces incidents.

 

Force Ouvrière Val de Reuil sera très vigilant quant à la gestion de ces détenus tant la probabilité d’agressions sur nos camarades est forte et réelle.

 

Force Ouvrière Val de Reuil demande un transfert immédiat de ce détenu au profil inadéquat avec notre établissement.

 

Enfin le Bureau Local ne peut que pointer du doigt la DAP. En effet comment est-il possible que le départ du Directeur précédent n’ait pas été réellement anticipé !

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr