Prison de Béthune : Souriez , vous êtes filmés !!!

03/01/2018

 

Samedi 23 décembre 2017, vers midi, le syndicat local Force Ouvrière reçoit une information précise qu’un personnel de l’établissement a été pris en photo en tenue sur son lieu de travail à son insu et que cette photo a été publiée sur le réseau social « Facebook ».

 

Après vérifications et l’envoi de cette photo, le syndicat local Force Ouvrière a de suite avisé le gradé de permanence et a exigé que la direction d’astreinte soit aussi avisée car les faits sont graves.

 

Dimanche 24 décembre 2017, après visualisation de la photo qui a été prise à l’entrée de la cellule, le personnel recherche la cellule et celle-ci est ciblée. Le gradé de roulement est avisé et ordonne la fouille de la cellule. Dès le début de la fouille, un des deux détenus dit en ces termes : « vous arrivez trop tard, on m’a pris mon téléphone mardi », mais la fouille est concluante car les personnels retrouvent deux chargeurs de téléphone ainsi que des produits stupéfiants.

 

L’agent pris en photo déposera plainte le mardi 26 décembre et le syndicat local Force Ouvrière demande à la direction locale de saisir le parquet du Tribunal de Grande Instance de Béthune, chose qui est faite dans la foulée.

 

Vendredi 29 décembre 2017, le détenu, détenteur du téléphone est convoqué par le Chef de détention et ce dernier avoue les faits en indiquant qu’il filmait les agents via son téléphone qui était caché dans une boîte à tabac et qu’il activait la caméra quand il entendait les personnels arrivant à sa porte. Après quelques recherches, son profil Facebook est découvert et là, on découvre qu’il a filmé plusieurs agents avec des commentaires insultants, outrageants et diffamatoires MAIS le plus inquiétant, dans une des vidéos, celui-ci et son codétenu sont cagoulés avec ce qui ressemblerait à une arme dans la main de son codétenu.

 

Le syndicat local Force Ouvrière a de suite saisi ses instances régionales, qui eux, ont saisi, Vendredi 29 décembre, Monsieur le Directeur Interrégional de Lille de ces faits grave en lui transmettant ces clichés mais aucun retour, aucune décision.

 

VOUS ATTENDEZ QUOI POUR AGIR ?? UN DRAME ???

 

le syndicat local Force Ouvrière exige une FOUILLE GENERALE de l’établissement dans les plus brefs délais afin de lever le doute sur la présence d’une arme dans nos murs avec le renfort des ERIS.

 

Le syndicat local Force Ouvrière exige le passage en commission de discipline dans les plus brefs délais de ce détenu et exige la peine MAXIMALE DE QUARTIER DISCIPLINAIRE.

Le syndicat local Force Ouvrière exige le transfert de ce détenu à l’issue de son quartier disciplinaire.

 

Le syndicat local Force Ouvrière rappelle à la direction locale qu’elle est responsable de la sécurité de ses agents et que ceux-ci sont en danger tant au niveau professionnel que dans leur vie privée avec leur propre photo qui circule sur les réseaux sociaux.

 

Le Bureau local Force Ouvrière est très attentif à ce dossier et ne restera pas les bras croisés sans agir.

 

Le Bureau local Force Ouvrière se tiens à la disposition des agents qui ont déjà déposé plainte et pour ceux qui le feront dans les prochains jours dans leurs démarches administratives et judiciaires.

 

Monsieur le Chef d’établissement, vos personnels sont en colères et attendent de votre part une réponse ferme et sans équivoque à ces incidents qui mettent vos personnels en DANGER. Vos personnels pourraient utiliser leur droit de retrait pour assurer leur propre sécurité si une fouille générale n’est pas effectuée très rapidement.

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr