Déclaration liminaire CAPI du 28 novembre 2017 des Hauts-de-France

 

Ce mardi 28 novembre 2017, nous sommes réunis en Commission Administrative Paritaire Interrégionale afin d’effectuer l’examen du Tableau d’Avancement au grade de Surveillant Brigadier pour l’année 2018 au titre du choix, pour les Personnels la DISP des Hauts-de-France.

 

L’UISP-FO des Hauts-de-France fidèle à son engagement auprès des Personnels, participera bien a cette commission malgré un fort mécontentement relatif au dernier Tableau d’Avancement au grade de Surveillant Brigadier pour l’anne e 2017, dont les re sultats sont tombe s quasiment 1 an apre s la date d’effet des nominations.

 

En effet, il nous faut encore aujourd’hui dénoncer les lacunes manifestes de la Direction de l’Administration Pénitentiaire et la désorganisation des ses services. Comment ne pas s’offusquer devant tant de méprise et d’amateurisme ; quand une institution comme la nôtre n’est pas en mesure de recenser et de fiabiliser des données relatives aux carrières de ses fonctionnaires !

 

Les Surveillants Principaux concernés par l’avancement à ce grade depuis le 1er janvier 2017 ont été tenus en haleine comme de vulgaires mendiants qui attendaient une pièce. Avec ce retard inédit, notre administration de tutelle s’est ridiculisée une fois de plus et a envoyé un signal de déconsidération manifeste à ses Personnels.

 

Pour continuer dans la meme lignée, le premier arrête de résultat édité le 16 novembre 2017 a été rapporté par un modificatif du 22 novembre. Des agents promus et finalement dé-promus, qui l’apprennent par un simple rectificatif. Quand les choses ne sont pas faites avec sérieux et discipline on se heurte a quelques éventuelles coquilles.

 

Pour évoquer le sujet qui nous concerne aujourd’hui, l’UISP-FO des Hauts-de-France condamne fermement les méthodes de la DAP qui lors de la dernière CAP du 9 octobre 2017 pour le TA Brigadier 2017, a fait fi du travail de la CAPI de la DISP des Hauts-de-France en ne respectant pas la liste des agents proposés par la voie du choix. Votée à l’unanimité par l’ensemble des organisations syndicales et proposée par le Directeur Interrégional, cette liste n’a visiblement pas recueilli l’assentiment de nos chers décideurs qui en ont fait qu’à leur guise.

 

Certains n’ont pas été promus alors qu’ils étaient proposés en rangs éligibles au profit d’autres qui ne l’étaient pas. L’incompréhension est grande pour nos collègues. Ils se sentent laissés pour compte d’une Administration en déroute complète, qui ne respecte même plus les décisions d’un de ses Directeurs Interrégionaux. De plus en procédant ainsi, la Direction de l’Administration Pénitentiaire a montré a quel point elle ne respecte pas ses Personnels et les organisations syndicales qui les représentent.

 

L’UISP-FO des Hauts-de-France souhaite que cette CAPI réunie ce jour, procède de la même manière que les années précédentes à l’examen du Tableau d’Avancement 2018 et invite le Directeur Interrégional à faire valoir auprès de la DAP son pouvoir de proposition en termes d’avancement de grade.

 

L’UISP-FO des Hauts-de-France demande que les agents qui auraient du être promus par le choix pour l’année 2017, soient remis en priorité sur la liste des proposés pour le TA 2018.

 

L’UISP-FO des Hauts-de-France exige que les collègues promus au 1er janvier 2017, soient régularisés de leur situation sur le traitement de décembre. A situation exceptionnelle, procédures exceptionnelles ! Il n’est pas question que les rappels sur traitement viennent modifier les situations fiscales de nos collègues de l’année 2018.

 

L’UISP-FO des Hauts-de-France se tient a la disposition des agents qui souhaiteraient obtenir réparation de ce retard lamentable.

 

L’UISP-FO des Hauts-de-France espère que l’examen national du TA 2018, prévu pour l’heure au 14 décembre 2017, se déroulera dans de bonnes conditions et ce avec des données fiables.

 

L’UISP-FO des Hauts-de-France exige que ce système archaïque de promotion soit remplacé par des promotions automatiques en fusionnant les grades de Surveillant et Brigadier ainsi que de 1er Surveillant et Major, tel que le propose Le Syndicat National Pénitentiaire FORCE OUVRIERE.

Lire le communiqué.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr