Lettre Ouverte : à Madame la Députée de Seine et Marne

27/11/2017

 

Syndicat Local FORCE OUVRIERE Pénitentiaire

du Centre de Détention de Melun

10 quai de la courtille

77000 MELUN

 

 

à

 

 

Madame Aude LUQUET

Députée de la 1ère circonscription

de Seine et Marne

Assemblée Nationale

126 rue de l’Université

75355 PARIS

 

 

 

Madame la députée,

 

Les personnels du Centre de Détention de Melun ont découvert par voie de presse votre intention de demander la fermeture de cet établissement plus que bicentenaire. Vous avez visité notre Centre de Détention le 16 octobre dernier sans jamais avoir demandé à parler aux personnels, ni à leurs représentants. Nous comprenons mal que vous osiez parler des conditions de travail des personnels dans ces conditions !

 

Apprenez, Madame la députée, que le centre de détention de Melun est un établissement à taille humaine au sein duquel les agents pénitentiaires qui y travaillent ont le temps d’assurer leurs missions de garde et de réinsertion, un établissement au sein duquel le dialogue avec la population pénale est facilité et les conditions de travail des personnels, quoique toujours améliorables, sont bien meilleures qu’au Centre Pénitentiaire Sud-Francilien de Réau, malgré ce que vous pouvez en penser !

 

Comment expliquez vous que de nombreux surveillants de Réau demandent leur mutation sur Melun alors qu’aucun surveillant de Melun ne veuille faire l’opération inverse ?

 

Comment expliquez vous que depuis deux ans, quatre moniteurs de sport de Réau aient demandé leur mutation à Melun, dont deux ont préféré remettre l’uniforme de surveillant, plutôt que de rester dans leur établissement d’origine ?

 

Les personnels pénitentiaires seraient-ils tous masochistes au point de préférer travailler dans des conditions pires que celles que pourrait offrir un établissement neuf ?

 

Apprenez, Madame la députée, que les conditions de détention des personnes détenues au Centre de Détention de Melun, certes toujours améliorables, engendrent beaucoup moins de tensions, aussi bien entre eux qu’avec les personnels, qu’à Réau. Alors que nous avons eu à déplorer deux agressions sur personnels cette année, nos collègues du Centre Pénitentiaire SudFrancilien font le compte des agressions à la semaine.

 

Au regard de ces informations, nous ne pouvons comprendre que vous osiez comparer nos soit disant mauvaises conditions de travail dans un établissement à taille humaine n’ayant eu à déplorer que de très rares incidents graves depuis plusieurs décennies à celles, meilleures selon vous, dans un établissement conçu comme une usine, ayant connu une tentative d’évasion avec explosifs, deux prises d’otages et de multiples agressions et mouvements collectifs de détenus en seulement six années d’existence.

 

Notre établissement est labellisé RPE depuis plus de dix ans, notre module RESPECT connait des débuts balbutiants mais prometteurs, nos deux ateliers gérés par le Service de l’Emploi Pénitentiaire permettent de faire travailler près de la moitié de nos détenus à eux seuls, leur permettant de gagner un peu d’argent pour améliorer leur quotidien et payer leurs parties civiles et autres condamnations pécuniaires.

 

De grâce, Madame la députée, ne parlez pas au nom des personnels que vous avez refusé d’entendre lors de votre visite au Centre de Détention de Melun, ne parlez pas de nos conditions de travail alors même que vous n’y avez prêté aucun intérêt le 16 octobre dernier. Ayez l'honnêteté de reconnaître que vous ne défendez que les arguments et les souhaits du maire de Melun, ne prétendez pas défendre les intérêts des personnels ou des détenus alors que ce n’est visiblement pas votre préoccupation !

 

Avec nos respectueux hommages, nous vous prions d’agréer, Madame la Députée, l’expression de notre considération la plus distinguée.

 

Les membres du bureau

du SLP-FO Personnels de Surveillance

du Centre de Détention de Melun

 

Lire le communiqué.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr