Fleury-Mérogis : ELAC, Force Ouvrière mobilisée depuis un an !

 

Le 17 octobre 2016, le syndicat local Force Ouvrière partait seul devant la préfecture d’Évry pour demander une réelle sécurisation du domaine pénitentiaire de la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis, faisant suite à inquiétude grandissante des collègues et à l’attentat sur le QER d’Osny.

 

À travers le point 11 de plate-forme revendicative, nous demandions, auprès de madame la Préfète, « la mise en place des ELAC (Équipe locale d’appui et de contrôle) et pérennisation de cet effectif dans l’organigramme de référence ».

 

Aujourd’hui, grâce à une mobilisation constante et de nombreuses actions, les ELAC vont enfin voir le jour !

 

Pour rappel, Force Ouvrière s’inquiétait le 26 juin 2017, par voix de tract « Sécurisation du domaine, enfin des avancées ! », que ces équipes seraient crées mais dans un contexte extrêmement tendu en termes d’effectifs, à l’instar d’autres établissements parisiens qui verront leur propre équipe ouvrir sans apport.

 

Comme quoi, la mobilisation paye : les ELAC de Fleury-Mérogis ouvriront avec une création de 14 postes sur l’organigramme, apport fourni sur la dernière promotion d’élèves surveillants arrivée en octobre dernier.

 

À ce titre, seule Force Ouvrière a maintenu les positions prises auprès des personnels durant les manifestations d’avril dernier, en réaffirmant que 14 agents c’est bien peu au vu du gigantisme de l’établissement, mais sans pour autant prendre un surplus sur le « dos de la bête ». Même prendre deux agents de plus, sans création de poste, serait un affront aux revendications des personnels face au DAP sur l’avenue des Peupliers !

 

Force Ouvrière interpelle donc nos hautes instances, afin de disposer à minima du double de l’effectif donné et d’avoir une ELAC à la hauteur de l’immensité de la maison d’arrêt de FleuryMérogis !!!

 

De même, de nombreux agents sont inquiets sur la nature des missions confiées à cette équipe et les dérives qui peuvent en découdre, comme cela a pu être constaté sur d’autres établissements, véritable roue de secours en cas d’absence. À la suite de deux réunions sur le sujet, en date du 3 et 27 novembre 2017, la Direction locale entend bien faire respecter la doctrine d’emploi afin d’assurer le but premier de cette équipe : sécurisation et appui !

 

Enfin, sur le contenu de la fiche de poste et du planning, le projet semble taillé au plus juste : dotation, formation avec les ERIS, service en petite/grande semaine, missions de sécurité supplémentaires (maintien de l’ordre, fouilles sectorielles, exercices incendies).

 

Le syndicat Force Ouvrière restera vigilant quant au devenir de cette nouvelle entité, notamment avec le déploiement prochain des ESP/ELSP, PREJ, ERIS, brigade cynophile ainsi que la rénovation du PCI qui fixeront sur le long terme une véritable force de sécurité locale.

 

Depuis plusieurs années, Force Ouvrière milite pour une véritable Troisième Force de sécurité publique d’État. Force est de constater que nous sommes enfin entendus et que le dossier sécuritaire de l’Administration Pénitentiaire commence finalement à évoluer !

 

Si la création d’un nouveau service peut toujours paraître incertain, aujourd’hui l’occasion est donnée aux personnels de Fleury-Mérogis de s’investir dans une revendication qu’ils ont obtenue !
 

 

Lire le communiqué.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr