Alençon-Condé-sur-Sarthe : La récidive du forcené !

 

 

C’est lors de la commission de discipline, au moment où le détenu revenait dans la salle pour le délibéré que ce dernier a foncé sur la Directrice Adjointe.

 

Au moment où il a armé son bras en visant celle-ci, le collègue du quartier s’est interposé in extremis. Son courage  et son professionnalisme ont permis d'éviter à notre Directrice Adjointe de finir sur le carreau.

 

Le malfrat lui a assené 2 coups au visage, d’une extrême violence.

 

Puis, c’est en tentant de le maitriser que de nombreux collègues se sont blessés compte tenu de sa virulence et de son opposition forte.

 

 

En tout, ce n’est pas moins de 7 personnels qui sont à compter parmi les victimes.

 

Les blessures sont considérables : un tympan abimé, un doigt fracturé, un dos amoché, des bras, mains et des côtes saccagées.

 

L’hôpital d’Alençon avait pris des allures d’un champ de bataille.

 

FORCE OUVRIÈRE apporte tout son soutien aux personnels durement touchés lors de cette agression.

Nous condamnons ces agressions sauvages et répétitives.

 

Il faut tout de même rappeler que ce même détenu avait déjà agressé des collègues il y a quelques mois.

 

Le bureau local FORCE OUVRIÈRE avait à l’époque demandé son transfert.

 

La Direction avait opté pour le maintien sur l’établissement de ce dernier puisque comme tout le monde le sait, les personnels sont habitués à se faire malmener…

 

FORCE OUVRIÈRE s’insurge contre l’inertie de la Direction et de l’Administration.

La détention est remplie de détenus ayant ce même type de profil. Leur passage à l’acte n’est qu’une question de temps pour certains d’entre eux.

 

La Direction se doit de garantir la sécurité de ses personnels, il faut arrêter de sacrifier les agents.  Ils méritent mieux que ça ! CHARGE A LA DIRECTION DE PRENDRE SES RESPONSABILITES.

 

FORCE OUVRIÈRE exige que le détenu soit transféré le plus rapidement. De plus, d’ici à son départ, les collègues ne doivent plus prendre de risque. Ainsi, il devra être géré de manière stricte et les personnels devront être équipés de tenue pare-coups, dans sa gestion du quotidien.

 

Lire le communiqué.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr