SLP-FO de la DISP de Toulouse : Déclaration liminaire

 

 

Le 19 Octobre dernier se tenait le CTS du siège de la DISP de Toulouse dont l’ordre du jour concernait notamment la Charte des Temps PREJ « spéciale DISP de Toulouse » pour lequel la validation des Organisations Syndicales représentatives était souhaitée.

 

En ouverture des débats, notre Organisation vous alertait Monsieur le Directeur sur la difficulté de statuer et encore moins de valider un quelconque texte régissant ces nouvelles missions au regard des effectifs présents.

Nos craintes concernaient notamment de probables rythmes de travail infernaux accentués par les fameuses astreintes.

 

Par conséquent, l’UISP FO Toulouse se positionnait fort logiquement contre la proposition de l’Administration sur le sujet.

Vous avez Monsieur le Directeur décidé de légiférer cette Charte des temps PREJ par notes de service afin de contourner le positionnement des Organisations Syndicales.

 

Le 2 Novembre, début des missions d’extractions judiciaires sur les bases de Béziers et de Nîmes. Douze jours plus tard, la volonté et le dynamisme des agents affectés sont bien présents mais pour combien de temps ? Le moral des troupes est bien là mais les doutes commencent à envahir leurs esprits !!!!!!

 

Comment leur en vouloir !!!!!

 

- A ce jour, plus de 47 missions par exemple sur la base biterroise après seulement douze jours d’activité ;

 

- Des agents à plus de 20 heures supplémentaires pour cette même période ;

 

- Des rythmes de travail ahurissants, avec des amplitudes horaires de plus de 17 heures parfois :

 

-1 agent par en mission à 6h30 et rentre sur base à 0h10. Le lendemain, il repart en mission à 6h45 pour terminer à 19h15.

 

- 1 autre rentre de mission à 4h35 (badgeage à l’appui) et repart à 9h00 du matin, alors que son binôme reprend quant à lui à 10h00 pour finir à 22h00.

 

Des inquiétudes fort légitimes naissent chez les nouveaux agents PREJ, des craintes liées non pas à la structure même mais au rythme de travail imposé.

 

Lors de ce CTS du 19 septembre, vous argumentiez sur votre faculté à décider « d’impossibilité de faire » afin de (je vous cite) « ne pas demander de faire plus aux agents EJ ».

 

L’UISP FO Toulouse vous demande de ne pas laisser vos agents s’user prématurément devant toutes ces sollicitations judiciaires, et de décider d’impossibilités de faire de manière judicieuse, dans l’intérêt général.

 

Nous vous demandons par ailleurs de ne pas rajouter à la charge de travail déjà hallucinante, la tenue d’astreintes en l’état actuel des choses.

 

« Car qui veut aller loin ménage sa monture »

 

Lire le communiqué.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr