Liancourt : L'unité sanitaire est-elle dirigée par la population pénale ?

13/11/2017

 

 

Comment peut-on admettre qu’un personnel de l’unité sanitaire achète la paix sociale en rédigeant un « mot » à l’encontre de l’un de nos collègues ?

 

Ce week-end, l’un de nos pensionnaires, bien connu de nos services pour sa dangerosité et ses excès de colère, interpelle le surveillant d’étage pour se rendre à l’US pour ses soins hebdomadaires.

 

Profitant de la présence des infirmières sur son étage, le surveillant leur signale la requête de ce dernier. Il obtient comme unique réponse qu’il sera reçu le lendemain.

 

SURPRISE…

 

Le dimanche matin, lors de son passage à l’infirmerie, il exprime son mécontentement à l’infirmière (celle-ci même présente à l’étage la veille). Devant son insistance, elle lui délivre un écrit mentionnant qu’elle n’a reçu aucun appel du surveillant pour ce détenu et en guise d’authentification elle y accole un autocollant d’identité du « patient »

 

Pourtant elle a été prévenue oralement la veille…

 

Le Syndicat FORCE OUVRIÈRE dénonce cette pratique qui consiste à tout mettre sur le dos de la détention systématiquement.

 

Le Syndicat FORCE OUVRIÈRE demande au cadre de l’unité de soin de faire immédiatement cesser ces pratiques qui, certes, permettent à l’US de se décharger au risque de mettre l’un des nôtres en danger.

 

Arrêtez de vous défausser de vos responsabilités Ce n’est pas vous qui en paierez les pots cassés

 

A bon entendeur…

 

Lire le communiqué.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr