Vendin-le-Vieil : Déferlement de violence

 

Cette semaine plusieurs collègues ont été confrontés à l’animosité d’un pensionnaire. Un détenu intolérant à la frustration a causé des dégâts physique à 3 collègues en l’espace de 2 jours. Rien que ça !

 

En effet ce mercredi 08 novembre au matin, lors d’un mouvement promenade un détenu dit « sensible » s’en est pris verbalement à un surveillant puis l’a agressé en lui assénant un coup violent au torse. Une mise en prévention a été nécessaire pour clore cet incident. Fort heureusement, les blessures sont sans gravité.

 

Dans l’après-midi, une 1ère Surveillante s’est rendue au QD pour notifier au détenu les poursuites disciplinaires dont il faisait l’objet. Pas le temps de lui annoncer quoi que ce soit, notre collègue s’est fait arroser la figure de crachat en guise de mécontentement. Prise en charge immédiatement, notre collègue a été emmené à l’hôpital. Sans surprise encore un fois, les urgences n’ont pas respecté le protocole prévu et ont refusé de faire une prise de sang. Le sacro-saint secret médical a encore frappé également. L’US a refusé de communiquer le moindre soupçon d’information pour rassurer notre collègue. Quelle honte !

 

Ce jeudi 09 novembre, vers midi nos collègues du QID ont encore subis les déboires de cet individu visiblement prêt à tout pour en découdre et pour nuire aux « bleus ». Dès l’ouverture de porte, il a tenté de mettre un coup au visage du gradé. Lors de l’intervention qui a suivi, nos collègues ont essuyé un florilège de coup en signe de rébellion. Un des leurs en a même perdu son casque d’intervention. Résultat des opérations : Mal de dos, et 3 dents touchées dont deux déchaussées et une cassé.

 

Le Bureau Local FORCE OUVIÈRE du CP Vendin-le-Vieil apporte tout son soutien aux personnels victimes de ce fou-furieux et se tient à leur disposition pour les démarches qu’ils entreprendront.

 

Le Bureau Local FORCE OUVIÈRE du CP Vendin-le-Vieil exige le transfert de l’individu, non pas pour accéder à sa demande mais pour protéger l’intégrité des Personnels. Oui nous devons gérer des comportements particuliers, mais dans la limite du raisonnable ! LA LIGNE ROUGE EST FRANCHIE…

 

Le Bureau Local FORCE OUVIÈRE du CP Vendin-le-Vieil condamne une nouvelle fois, avec fermeté la prolifération des actes de violence perpétrés à l’encontre des Personnels Pénitentiaires ! De quelques natures qu’ils soient, ces actes doivent mobiliser tous les esprits et ne plus être banalisés. Au-delà de toute réflexion idéologique et de vision corporatiste, il est impératif que les mentalités évoluent sur ces questions pour permettre la mise en place rapide de mesures concrètes visant garantir la sécurité pour tous. Une seule certitude : Nous devons, tous ensemble, travailler pour la neutralisation ces comportements mortifères ! Les pensées et convictions personnelles n’ont pas leur place dans le débat ! Nos directions doivent arrêter d’idéaliser et de travestir la réalité.

 

En effet au CP Vendin-le-Vieil, nous sommes las d’entendre et de subir un principe assumé de notre chef d’établissement qui vise à dire que « les Personnels Vendinois, au vu des profils pénaux qu’ils sont amenés à gérer, sont de facto davantage sujets à des risques potentielles d’agression et de situation de dangers». Effectivement Vendin est une Maison Centrale, mais encore ? Rhétorique incontestable, mais il n’en demeure pas moins que cette notion est dictée à chaque agent violenté verbalement ou physiquement. Dans quel but ? Banaliser un peu plus chaque jour ces méfaits et manipuler les esprits pour les rendre normaux ! Pour FO, non ce n’est pas normal, ni de banaliser ces faits et encore moins de se cacher derrière des beaux discours manipulateurs…

 

Comme le dit le Chef d’établissement ; Un fonctionnaire doit exécuter les ordres qui lui sont donnés mais peut aussi travailler en bonne intelligence. Certes, mais en l’occurrence les actions menées avec intelligence deviennent efficientes aux seules conditions qu’elles s’inscrivent dans une démarche collectives, honnêtes et non-mensongères. En outre, à VENDIN, nous n’en voyons pas la couleur…

 

Alors oui pour l’intelligence mais soyez enfin efficace avant tout autre chose ! Après tout c’est la seule chose que vos subalternes vous demandent légitimement !

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr