Plan de loi de finances 2018

16/10/2017

 

A Millénaire, dès 16H00, lundi 16 octobre 2017, le Directeur de l’Administration Pénitentiaire présentait le Plan de Loi de Finances 2018 à l’ensemble des Organisations Syndicales représentatives des Personnels de notre Administration.

 

En quelques chiffres, 732 créations d’emplois sont inscrites au budget 2018 dont :

•   470 ETPT complèteront les organigrammes en vue de l’ouverture de 3 nouveaux établissements pénitentiaires*, à savoir AIX 2, Draguignan, et Paris La Santé. 

  •   150 ETPT sont alloués au SPIP pour améliorer l’accompagnement individuel des personnes détenues.

  •   35 ETPT viendront renforcer la montée en charge du Renseignement Pénitentiaire dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et la radicalisation.

•   50 ETPT pour renforcer les PREJ existants en 2018, idem pour 2019 et 2020**.

•   27 ETPT pour reprise de gestion de la MC ARLES et WALLIS et FUTUNA.

 

  En ce qui concerne les mesures catégorielles, une enveloppe de 16,8M€ est provisionnée pour :

•   poursuivre les mesures PPCR engagées en 2017 soit 6,2M€.

•   une enveloppe de 7,5M€  allouée à la réforme statutaire de la filière Insertion et Probation (6,5M€), pour le plan de requalification du Corps de Commandement du Personnel de surveillance (448000€), et celui de la filière Technique (275000€).

•   3,2M€ pour revaloriser certains régimes indemnitaires (PSS et revalorisation de l’IFO).

 

Il nous a été présenté à cette occasion l’échelonnement pour l’année 2018 du plan de requalification pour la filière Commandement soit 95 transformations d’emplois de catégorie B en A et 280 transformations d’emplois de catégorie C en B.

 

Pour l’heure, faudrait-il que FO Pénitentiaire se taise et fasse l’impasse sur un projet qui certes régalera quelques-uns mais laissera le plus grand nombre de personnels sur le carreau ? Un projet ficelé dans le dos des personnels de surveillance et sans aucune concertation avec les personnels concernés mais de connivence avec le syndicat UFAP excluant toutes les autres Organisations syndicales représentatives.

Autrement dit c’est 280 1ers Surveillants et Majors qui vont passer lieutenants et 95 officiers qui vont passer en catégorie A. Pour rappel seuls 120 1ers surveillants sont recrutés au titre de l’année 2018…cherchez l’erreur !...

 

La politique du « Prenez ça et Fermez vos gueules » Fo Pénitentiaire ne l’avalera pas parce qu’il n’y a rien dans ce PLF 2018 pour les surveillants et brigadiers ! et que la DAP se refuse toujours à soutenir la perspective de passage automatique de Surveillant à Brigadier et de 1erSurveillant à Major que nous exigeons depuis des années.

 

Le DAP nous a présenté le projet de fidélisation des personnels et précisément la mise en œuvre d’une prime dont les modalités seront discutées à l’occasion du dernier trimestre de l’année en cours. Nous rappellerons l’urgence d’un tel dispositif dont le projet avait trouvé sa source dans le relevé de conclusions en décembre 2015 signée par notre Organisation Syndicale.

Deux années se sont écoulées et rien n’a été fait quand bien même une enveloppe provisionnée d’1m€ renouvelable ! Idem 1,08 M€ en faveur du logement des personnels de l’administration Pénitentiaire passés à la trappe… S’agissant des emplois, nous soulignerons le fait que le compte n’y est pas, attendu que les vacances de poste en détention ordinaires ne seront pas couvertes en 2018 et que les seules créations d’emplois sont vouées en autres à l’ouverture de nouvelles structures*.

S’agissant des PREJ seulement 50 emplois pour 2018 et déployés de façon identique pour les années suivantes** ne parviendront de toute évidence à couvrir les besoins existants quand bien même le transfert de 1200 emplois par le ministère de l’intérieur ! S’agissant enfin des ELSP aucun ETP n’est créé en 2018 pour accompagner le dispositif à mettre en place ! ce qui laisse entendre que les missions seraient couvertes avec les effectifs déjà existants ! Autant dire une vaste fumisterie !...

 

Conscient plus que jamais que ce PLF 2018 laisse entrevoir de sérieuses difficultés de mises en œuvre des missions au sein de notre administration, FO Pénitentiaire continuera sur sa lancée, celle qui consiste à dénoncer les injustices faites à tous les personnels et qui parfois les mettent en porte à faux et en danger et même si cela dérange.

 

Lire le tract

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr