UISP-FO PACA-CORSE : Déclaration Liminaire lors du CTI du 27 janvier 2021

Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs les membres du Comité Technique Interrégional, L’UISP FORCE OUVRIÈRE PACA-Corse ne peut ouvrir cette instance sans évoquer la nouvelle mission audiovisuelle et cinématographiques qui attend le personnel de surveillance. Notre Direction de l'Administration Pénitentiaire (DAP) incite les Directions Interrégionales des Services Pénitentiaires à créer un «pôle cinématographique» au travers de sa nouvelle marotte : « Le surveillant-acteur » !!!

APRÉS HOLLYWOOD... APRÉS BOLLYWOOD... VOICI VENIR DAPWOOD !!!

En effet, la DAP veut son Cinecittà. Monsieur Bredin veut développer le secteur cinématographique sous couvert de reconnaissance du métier de surveillant, de revalorisation des fonctions, de renforcement de la sécurité... blablabla... il nous présente un GRAAAAAND projet qui n'aura en réalité que 2 finalités :


- Enfoncer des portes ouvertes, en nous promettant de faire ce que nous faisons déjà,

- Alourdir encore plus la mission du surveillant d'étage avec des prérogatives aussi farfelues qu'inutiles.

Le surveillant, acteur en mal de devenir, n'aura en revanche pour seul cachet qu'un asservissement visant à le SURCHARGER et le SANCTIONNER, sous pretexte de code de déontologie et d'une « charte du surveillant comédien » faussement bienveillante.

Les personnels du Corps d'Encadrement et d'Application auraient préféré des mesures et surtout des moyens humains, matériels et législatifs pour améliorer RÉELLEMENT leurs sécurités. Ils auraient également préférés une VRAIE reconnaissance sous forme d'évolution catégorielle... mais manifestement ce privilège ne serait bénéfique qu'à certains.

Mesdames, messieurs, attention à ce que ce film ne soit pas le plus mauvais que la DISP n'ait réalisé... Une série Z bon marché qui n'améliorera pas les conditions de travail des agents et ne renforcera certainement pas leurs sécurités !!!

A 4 mois du festival de Cannes, le jury officiel risque de décerner la « palme d'or » du plus gros « navet de requalification » et de « surveillant-tartuffe » de l'Administration Pénitentiaire !!!


À force de vouloir tourner un remake des « oiseaux » d'Alfred HITCHCOK Nous nous enfonçons toujours plus dans « Les misérables » de Victor HUGO !!! Et voilà maintenant qu'en matière de dialogue social on nous propose « Le dîner de cons ».

On nous envoie les documents de travail le vendredi soir... alors même que nos questions diverses étaient déjà transmises et que nous avions réclamés lesdits documents afin de préparer cette instance, ô combien importante pour les personnels. S’ensuivent encore des documents transmis au fil de l'eau, jusqu’à la veille de la réunion, dans une désorganisation la plus totale.

Que est le but de ce procédé ? Une validation bâclée ? Un manque de considération des Organisations Syndicales (OS) ? Une dérive totalitaire ? Est-ce de l'amateurisme ou du foutage de gueule ? Ou les deux peut-être ?

Quoi qu'il en soit, par respect pour les agents que nous représentons et qui travaillent sous votre autorité, nous exigeons, Monsieur le Président, beaucoup plus de rigueur dans l'organisation de vos instances !

Ce n’est pas le premier CTI durant lequel nous dénonçons les envois plus que tardifs des documents de travail, nous voulons que ce soit le dernier. Les Améliorations des Conditions de Travail (ACT) des personnels ne méritent pas un second rôle dans ce thriller-horrifique. Nous n’acceptons de siéger que parce qu’elles revêtent une importance très particulière pour nos collègues qui assurent la continuité du service public pénitentiaire dans des conditions de plus en plus difficiles.

Alors, s’il faut vous rappeler que nous existons, sachez que le confinement ne nous arrêtera pas et que nous utiliserons tous les moyens nécessaires pour nous faire entendre !!!

L’UISP FORCE OUVRIÈRE PACA-Corse rappelle que les OS sont les portes paroles des personnels, leurs représentants ont été élus pour assurer ce rôle au sein des instances représentatives. Leur dénier ce droit c’est dénier celui de vos agents qui se sont démocratiquement exprimés.

L’UISP FORCE OUVRIÈRE PACA-Corse dénonce les injustices sociales dont sont victimes les « catégories C », résultat de la rigidité et du système politique de la DAP. Selon la catégorie d'appartenance, certains échappent à la justice, alors que la « POPULACE » de « catégorie C » est jetée en pâture, sujette à l’humiliation et la persécution dans une Administration où les plus forts oppressent les plus faibles.

L’UISP FORCE OUVRIÈRE PACA-Corse réclame le respect et la considération pour les agents de la DISP de Marseille.


Lire le communiqué

58 vues

Posts récents

Voir tout

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr

© SNPFO 2019 - Tous droits réservés. Réalisation Pôle Communication SNPFO.