UISP-FO Grand-Est : Point sur la situation sanitaire ! Reconfinement du pays... Quid des prisons...



Cette fin de semaine a été marquée par un nouveau reconfinement sur l’ensemble du territoire. Bien évidemment les établissements et services pénitentiaires ne sont pas épargnés, mais à notre regret, certaines directives nationales posent questions et problèmes :

- Le maintien des parloirs : contrairement au 1er confinement le service des parloirs continue de fonctionner. Même si bon nombre d’établissements appliquent des mesures sanitaires restrictives pour limiter les risques, pour nous, la continuité pose problème et mérite révision car les parloirs peuvent être malgré tout, source de contamination.

- Le maintien de certaines activités socio-culturelles et sportives : cela doit être proscrit sur l’ensemble des établissements et se limiter à des activités individuelles en extérieur, en nombre restreint et en temps limité.

- Le versement à l’ensemble de la population pénale de 30€ : sous prétexte de maintenir les liens familiaux (alors qu’en parallèle on autorise les parloirs...), l’état va verser cette somme à l’ensemble de la population pénale. Cette mesure est à juste titre impopulaire auprès des personnels car notre gouvernement témoigne de moins de générosité à l’égard de ses personnels qui, chaque jour, se dévouent pour le maintien et bon fonctionnement de la sécurité nationale.

- Bureaux et salles d’audience : nous demandons une suspension de toutes les audiences et entretiens non-essentiels

Pour l’UISP-FO Grand Est, les mesures annoncées pour l’Administration Pénitentiaire ne sont pas à la hauteur de l’enjeu sanitaire et doivent être en adéquation avec ce qu’il se passe en dehors des murs. L’incompréhension et la colère des personnels est justifiée par le constat qu’ils font au quotidien.

L’UISP-FO Grand Est demande que l’ensemble des établissements du ressort de notre DISP échange concrètement en ce début de semaine avec les Organisations Syndicales représentatives locales afin de mener un travail de fond sur les protocoles mis en place et son évolution. Nous voulons également que l’ensemble des Chefs d’établissements adoptent une communication optimale et quotidienne avec ses personnels. Il faut harmoniser les pratiques en terme de gestion des cas positifs et cas contacts. Il est impératif également de privilégier le télétravail lorsque cela est possible.

Nos Instances nationales se battent sur ce dossier et ses incohérences (pour exemple, le recours en référé concernant la gestion des agents dit vulnérables). FO Pénitentiaire, que ce soit au niveau local, régional et national reste mobilisé sur le sujet et à votre disposition.

Nous resterons vigilants, actifs et apportons tout notre soutien à nos collègues touchés, de près ou de loin, par la COVID 19.


Lire le communiqué

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr