Prison du Havre : La sancsolution !



Depuis quelques semaines, le nombre de surveillants absents se compte à une moyenne de 4 par jour, sans compter les cases vides sur les feuilles d'appels hebdomadaires.

Un vent souffle comme quoi la direction a trouvé une solution aux absences estivales dont le centre pénitentiaire du Havre est victime.

LA VOLANTE !!!...

Un changement d'équipe et/ou de bâtiment. Le syndicat local FO CP Le Havre, présent et solidaire avec l'ensemble des agents, se révolte de cette solution, ou plutôt de la sanction qu'encourent les agents.

Plutot que de chercher à sanctionner les absents, cherchons plutôt quelles pourraient être les raisons du mal-être des présents et de ces absents :

des heures supplémentaires non payées : au-delà de 36h, les heures ne sont pas rémunérées. Actuellement, certains agents en font 70. Pourraient-ils s'accorder quelques jours d'absences pour profiter de leur famille ou décompresser sans craindre cette sanction ?

Des agents démotivés : il a été constaté depuis plusieurs mois (et non récemment) une augmentation des absents. Egalement à de nombreuses reprises les moqueries régulières que peuvent subir certains agents par Motorola (outil professionnel) ou les difficultés à intégrer les « nouveaux agents » affectés. Sans réaction de la part de la hiérarchie. Ce phénomène pourrait être considéré comme du harcèlement et peut rabaisser les agents qui font leur loi eux-mêmes entre eux.

Un encadrement absent ou démotivé aussi : des plannings qui ne sont pas équilibrés (certains n'ont jamais de week-end), des démarches administratives qui n'en finissent pas, une hiérarchie qui semble ne plus exister ou être respecté.

...ET LE RETOUR AU MATIN-NUIT

Le retour à certains matins ou soirs le week-end a été avalé difficilement par les agents. Remettre le matin-nuit semblerait une mauvaise idée pour beaucoup de personnel. Les journées attirent les agents lors d'affectations ou de mutations.

LE TEMPS DE L'ESCLAVAGISME EST REVOLU

Madame La Directrice, le SLP FO CP Le Havre est persuadé que vous savez que le temps de l'esclavagisme est révolu. Néanmoins la solution proposée ne le montre pas. Rassurez-les ! Motivez-les ! Expliquez-leur !

Pour le SLPFO CP Le Havre, cette volante va générer de l'instabilité professionnelle grave. La sanction des AB2 poussera forcement à un autre mal : le Burn-Out... Ce qui n'arrangera pas la présence du personnel.


Lire le communiqué

435 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr