Prison de Villepinte : Fin de journée mouvementée



Le mardi 28 juillet 2020, en fin d’après-midi, un pensionnaire du bâtiment D refuse de rejoindre sa cellule d’affectation.

Le collègue en charge de cette zone de l’établissement, malgré ses tentatives pour faire en sorte d’intégrer ce récalcitrant essuie insultes et menaces :

« Fils de p*** ! Je vais te niquer ta mère ! Espèce de PD ! Je vais m’occuper de toi ! »

Emporté par son euphorie, cet excité s’en prend également aux autres agents du bâtiment D en leur promettant de « les baiser » eux et leurs mères.

Après cette mise en bouche, l’individu arrivé à la porte de sa cellule tente de frapper le collègue d’un coup de poing au visage.

Il rate de peu sa cible mais le coup de pied lancé juste après touche le collègue au niveau de la jambe.

L’intervention rapide des agents a permis de mettre fin à cet incident.

Lors de sa mise en prévention, l’individu est loin d’être calmé.

Au QD, il continue de faire montre de violence envers les collègues ELAC. Refusant qu’on lui ôte les menottes, il lance un coup de pied dans la porte en cherchant à atteindre les agents, crachats, plateau repas, les projectiles de toutes sortes pleuvent sur les agents.

S’en suivent des menaces de mort ou d’atteinte physique et insultes à caractères raciales.

Voila le quotidien des agents de cet établissement avec son lot de violence verbale et physique. Tous les jours des agents pénitentiaires se retrouvent confrontés à ce sordide quotidien.

Qu’obtiennent-ils en retour ? RIEN sinon des miettes !

Pour le Syndicat FORCE OUVRIERE, cette situation perdurera tant qu’on n’aura pas obtenu une reclassification des établissements, une autorisation d’usage du pistolet à impulsion électrique et bombe incapacitante.

Si un certain syndicat maison pense qu’en dotant les agents de Rangers cela réglerait les problèmes, c’est en fait une vision digne des bisounours et en même temps à moindre coût !

Les personnels réclament + de sécurité, + de moyens et une reconnaissance qui passerait par une revalorisation indiciaire et un passage en catégorie B !

Le Bureau Local FORCE OUVRIERE apporte son soutien indéfectible aux collègues et se tient disponible pour leur apporter aides et conseils.


Lire le communiqué

312 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr