Prison de Val-de-Reuil : Déclaration Liminaire. Pourquoi siéger ce 18 décembre 2020 ?

Monsieur le directeur,

Pourquoi siéger si nos conditions de travail ne vous intéressent pas ?

Pourquoi siéger si nos paroles majoritairement représentatives de votre personnel ne sont pour vous qu'un bruit parmi tant d'autres ?

Pourquoi siéger si le respect du dialogue social et la parole qui à vous entendre vous sont si chères ne sont que foutaises et mensonges ?

Combien de temps encore les personnels devront supporter l’oppression d'un seul homme ?

Où en sommes-nous pour la réparation des sas véhicule, la rénovation des vestiaires personnels divisons 2, le remplacement des systèmes d'alarme DATACET, la rénovation des portes principales, la vidéosurveillance ?

Comment faites-vous pour laisser des agents occuper un poste 7j/7 et 24h/24h dans de telles conditions avec des sièges qui sont dans un état déplorable ? Comment faites-vous pour enfermer des agents à des postes non équipés de sanitaires ? MCI, DISP, DAP...

VOTRE BLABLA NOUS LE CONNAISSONS ! Soudainement pour ce type de travaux le financement est disponible...

Ne vous fatiguez pas à nous répondre, nous avons compris !

Le plus grand centre de détention d’Europe a toujours eu besoin d'un directeur SAIN ET INTELLIGENT. Ce meneur d'homme est une personne qui doit avoir de l’empathie mais aussi de la RECONNAISSANCE ENVERS SON PERSONNEL SANS MENSONGES OU STRATÉGIES DE DIVISION.

N'oubliez jamais que si nos détentions " Tournent " c'est grâce aux hommes et aux femmes qui chaque jour font leur travail avec rigueur et professionnalisme. Le boycott de cette dernière instance de cette année 2020 qui a été moralement très éprouvante pour les personnels coïncide avec « un énorme ras-le-bol ». Par sa conception, notre établissement nous divise en 2 mais sachez que notre solidarité ne fait qu'une...

Les murs de l’établissement se souviennent encore de la Marseillaise !

Vous êtes responsable de votre propre faillite avec l’aide de vos fameuses taupes bien identifiées et dorlotées par vous- même.

Vous êtes le capitaine d’un établissement à la dérive et tant que vous resterez à la barre personne ne pourra le redresser.

Vous vous êtes débarrassez de votre ancienne adjointe et plus récemment de votre attaché de direction qui avait une trentaine d’années d’expérience à l’établissement dans des circonstances et conditions honteuses sans aucun regret.

La roue tourne Mr le Dictateur...


Lire le communiqué

144 vues

Posts récents

Voir tout

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr

© SNPFO 2019 - Tous droits réservés. Réalisation Pôle Communication SNPFO.