Prison de Val-de-Reuil : Bienvenue au carnaval des vignettes !



Notre établissement a connu aujourd’hui un incident digne d’un film à la fois comique et tragique.

En effet, aux alentours de 16h00, en division 2, les personnels ont reçu l’ordre de procéder à deux fouilles de cellules occupées par des détenus aux profils totalement différents. Face à ces suspicions de détention d’objets illicites, par précaution l’encadrement demande aux personnels de s’équiper et de procéder à la descente de régime temporaire au F2 de ces deux détenus afin de faciliter les fouilles de cellules.

Aux alentours de 17h00, grande surprise au G1. Alors que les agents procédaient à la fouille de cellule (détenu placé précédemment au F2), ceux-ci aperçoivent soudainement l’arrivée de ce même détenu face à eux. Très rapidement, la situation devient donc électrique avec un détenu très énervé et menaçant envers les personnels qui procédaient à la fouille de sa cellule. Quid de cette rocambolesque situation, ce même détenu au profil de meneur a été libéré du bâtiment F sur ordre d’un officier. Ce même officier qui a reçu un ordre d’un autre officier faisant office de chef de détention.

Face à cette incroyable situation, il aura donc fallu un grand professionnalisme des agents, de la première surveillante (adjointe du quartier 4) et du premier surveillant de roulement afin d’apaiser cette tension mais aussi de ramener une seconde fois ce détenu au bâtiment F. Au vu de cette « belle boulette », la directrice de deuxième division se déplacera en détention auprès des personnels afin de reconnaitre cette erreur en exprimant des excuses ! Ce qui s’apparente être « la boulette de l’année » démontre une nouvelle fois l’incompétence existante au sein de certains membres de l’encadrement.

Monsieur le Directeur, nous avons hâte de connaitre votre position sur les causes de cet incident. Quiproquo, incompétence, incompréhension, chamaillerie..., UN VRAI CARNAVAL !!!

Force Ouvrière Val de Reuil félicite les surveillants et les surveillantes pour leur professionnalisme, leur sang-froid et leur patience au cours de cet incident.

Force Ouvrière Val de Reuil félicite l’adjointe du quartier 4 et le premier surveillant de roulement qui sans avoir le grade d’officier ont géré parfaitement cette situation.

Force Ouvrière Val de Reuil exige que l’on mette fin à ce carnaval qui consiste à combler l’organigramme sans porter d’attention aux compétences professionnelles et humaines.

Force Ouvrière Val de Reuil exige qu’enfin la direction prenne ses responsabilités dans ses choix.

Monsieur le directeur, la division 2 a connu 4 chefs de détention en moins d’un an.


Lire le communiqué

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr