Prison de Val-de-Reuil : Bienvenue au bal masqué !



À l’aube du déconfinement, notre établissement est dans « un flou total » concernant les déclinaisons mises en place au sein de notre établissement suite à la note DAP du 6 mai régissant le plan de déconfinement.

Notre organisation syndicale est donc intervenue auprès de la direction afin d’avoir des réponses à vos interrogations :

1- Quand seront dépistés l’ensemble des personnels de notre établissement (tous grades et corps confondus) ?

C'est l'agence régionale de santé qui le décidera au vue de l'enquête épidémiologique.

2- Ce lundi coïncidant avec le déconfinement, quelles seront les mesures applicables à l’établissement ?

Les mesures sont celles de la note DAP diffusée le 6 mai. S'y rajoute depuis le 7 mai, la possibilité de confiner les détenus qui ne respecteraient pas les mesures barrières lors d'un parloir.


3- Concernant les parloirs, quelles seront les modalités de fonctionnement ?

Mise en place d'une séparation en réunissant 2 boxes. Positionnement d'un surveillant pour surveiller deux boxes, 1 visite par semaine pour un visiteur et un détenu, masque obligatoire pour le visiteur et attestation de " bonne santé ".

4- Concernant l'aspect matériel, pourquoi les personnels de notre établissement ne bénéficient pas des masques confectionnés aux ateliers ?

Ce n'est pas dans les attributions de la direction de décider cela. Une intervention à la DAP sera effectuée par notre organisation syndicale.

5- Dès ce lundi, est-ce que les intervenants extérieurs seront autorisés à entrer à l'établissement ?


Oui mais sous certaines conditions et après un temps de préparation de leur intervention (exemple l'atelier « GO Façonnage » envisage de reprendre, il doit présenter un plan à la direction en ce sens.

Monsieur le Directeur, nous ne sommes pas dupes !

Toutes ces réponses ne sont que des mesurettes. Les personnels sont inquiets pour leur santé et celle de leur famille, nous exigeons une communication claire et précise ainsi que des mesures qui garantissent la santé de tous les personnels. De plus, nous vous alertons concernant le nouveau cas de tuberculose au sein de la population pénale. À ce jour, vous n’avez pas mis en place le protocole en lien avec le CLAT (centre de lutte antituberculeuse) au risque de probable contamination au sein des personnels.

Force Ouvrière Val de Reuil souhaite un prompt rétablissement à nos collègues testés positifs au Covid ainsi qu’à nos collègues ayant des symptômes confinés à domicile par précaution.

Force Ouvrière Val de Reuil exige qu’enfin notre direction prenne ses responsabilités !!!

Lire le communiqué

226 vues