Prison de Tarascon : Mise en danger des personnels



Vendredi 08 janvier 2021, en début d’après-midi, un détenu qui d’après ses dires « voulait mourir » a mit le FEU À SA CELLULE.

Les agents ont voulu s’équiper afin d'intervenir... mais l'équipement de protection anti-feu (vestes et gants anti- feu) n'était pas présent dans les caissons scellés, il a fallu aller les récupérer au Poste de Centralisation de l'Information (PCI) !!!

Mais la première réaction de la direction locale, présente sur les lieux, a été d'ordonner aux agents d'intervenir sans aucun vêtement de protection...

ON MARCHE SUR LA TÊTE !


Mais ce n'est pas terminé...

Au moment d'utiliser l'Appareil Respiratoire Isolant (ARI), c'est au tour des lanières des masques de protections respiratoires de rompre... pas sur un seul masque de protection respiratoire mais sur plusieurs.

Mais encore... En ce qui concerne le Robinet d'Incendie Armé (RIA) qui se trouve être trop court pour atteindre la cellule en flamme.

Avec tous les événements, dont bien entendu la direction locale ne sera surement pas, une nouvelle fois, responsable et protégé par notre administration, les agents ont réussis à sortir le « détenu pyromane ».

Mais bien entendu...

Alors que les Surveillants pénitentiaires, chair à canon dont l'administration se fout totalement, s’évertuent à éteindre le feu de cellule, avec du matériel DÉFAILLANT, ce même membre de la direction ordonne de faire des mouvements sans aucune sécurité, pour faire sortir « nos petits pensionnaires » de leur cellules afin qu’il ne soient pas incommodés par les fumées.


ON MARCHE VRAIMENT SUR LA TÊTE !

Finalement, il aura fallu le professionnalisme, le sang-froid et le courage des agents, aidés des pompiers venus en renforts, pour maîtriser l’incendie.

FORCE OUVRIÈRE Pénitentiaire EXIGE des sanctions exemplaires contre « le détenu pyromane ».

FORCE OUVRIÈRE Pénitentiaire FÉLICITE TOUS les agents pour leurs professionnalismes et demande des récompenses locales et régionales, pour avoir effectués leurs missions en ayant été VOLONTAIREMENT mis en danger par la direction.

FORCE OUVRIÈRE Pénitentiaire EXIGE que l'ensemble des vêtements de protection et des ARI soient revus et mis aux normes.


Lire le communiqué

260 vues