Prison de Tarascon : Déclaration Liminaire lors du conseil d'évaluation



Monsieur le Président, Madame, Monsieur les vice-présidents,

Mesdames, Messieurs les invités,

je tiens à vous remercier de m'avoir accordé cette audition, je suis devant vous aujourd'hui pour porter la parole du personnel du centre de détention de Tarascon. Ce personnel :

  • qui fait face à des attaques et des agressions de plus en plus violente par la population pénale, comme l'ont été le 27 août 2020, nos deux collègues Jean-Paul et Clément,


  • qui est exposé à des humiliations et des vexations sur leur lieu de travail par la direction locale,


  • qui doit faire « l'épouvantail » sur la voie publique, en totale contradiction des textes régissant les domaines d'action des agents des Extractions Judiciaires Vicinales (EJV) !!! Il a fallu l'intervention rapide auprès du Directeur Interrégional des Services Pénitentiaires de Marseille pour mettre fin à cette mise en danger des personnels.


  • qui ont tenu à bout de bras l'établissement durant la crise sanitaire du COVID-19, ceci avec un sous-effectif en personnel.

Malgré toutes ces épreuves ce personnel, à qui il est souvent répété oralement par la hiérarchie qu'il « n'est pas sorti de Saint-Cyr », continue d'assurer la continuité du service public pénitentiaire.

Monsieur le Président, ces différentes situations subit par le personnel de cet établissement ont été dénoncées auprès de la DISP de Marseille. Mais encore, l'ensemble du personnel de notre établissement, voudrait savoir si le personnel de direction est soumis aux mêmes règles que tout agent de la Fonction Publique ? Elle semble s'en être affranchi et adopte un un comportement qui n'est pas digne des valeurs du service public propre à la République Française.


En effet, de nombreux agents ont entendus des propos vexatoires et humiliants proférés à leurs encontre car ils ne convenaient pas à notre hiérarchie. Monsieur le Président, le grade confère-t-il un laissez-passer ?

Ceci dit, nous souhaitons vous faire part de nos propositions afin d'améliorer la sécurité et le fonctionnement de notre établissement.

I) Pour lutter contre les projections :

  • La mise en place d'un dispositif de vidéosurveillance ou d'appareil photo à déclenchement automatique, comme cela se fait pour la surveillance de certains sites communaux, afin d'identifier et sanctionner les projeteurs de produits illicites dans l'enceinte de l'établissement.


  • Une élévation conséquente des filets anti-projections.


  • Une élévation du grillage (actuellement à hauteur d'homme) qui donne accès au glacis.


  • L'augmentation des patrouilles de la Police Nationale.

II) En matière de sécurité :

  • Le remplacement des vitres des miradors afin d'obtenir une meilleure visibilité.


  • La pose des filins anti-hélicoptère sur le terrain de sport, les cours de promenades et la cour d'honneur.


  • La pose de pylônes anti-hélicoptère sur le toit des bâtiments.


  • Un accès sécurisé placé dans le monte-charge pour accéder au Quartier d'Isolement (QI) / Quartier Disciplinaire (QD) ou seul l'agent du QI/QD peut appeler le monte-charge.

III) En matière de Ressources Humaines :


  • La révision de l'organigramme de référence, nos missions ont évolués depuis l'ouverture de l'établissement en 1990.

Monsieur le Président, le respect et la sécurité des agents sont primordiaux pour notre organisation syndicale. Nous faisons ces propositions afin d'améliorer les conditions de sécurité et adapter le fonctionnement de notre établissement aux nouvelles missions qui lui sont confiées.

Nous sommes conscient que cette intervention exposera les membres du bureau local FORCE OUVRIÈRE à des sanctions déguisées et au refus systématiques des demandes de nos militants.

Monsieur le Président, le personnel du centre de détention de Tarascon fait un travail remarquable dans des conditions de plus en plus difficiles, il mérite le respect et la sécurité. Ceci n'est pas le cas actuellement.


Lire le communiqué




SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr