Prison de Tarascon : Déclaration Liminaire lors du Comité Technique



Madame la Directrice,

Madame, Messieurs les membres du Comité Technique (CT),

Pour commencer, notre Organisation Syndicale (OS), tient à signaler que la direction locale, n'a pas donnée toutes les pièces et documents papiers nécessaires à l'accomplissement de nos missions. En effet, cela constitue un vice substantiel de procédure, conformément à l'article 6 de la Circulaire du 05 janvier 2012, relative au Règlement Intérieur type des comités techniques, ce qui entrave fortement l'exercice du droit syndical dans la fonction publique.

Les documents doivent être remis au minimum huit jours avant la date de cette instance.

De plus, FORCE OUVRIÈRE déplore la tenue d'un CT le 20 mars 2020, en présentiel, en l'absence de deux OS représentative des personnels, alors que la France était placée en confinement et que les réunions de négociation ne pouvaient se tenir qu'à la condition d'un caractère d'urgence.

Mais encore, notre OS, est stupéfaite de l'ordre donné aux agents de l'Extraction Judiciaire (EJ) le 18 juin 2020, d'aller faire « l'épouvantail » sur la voie publique !!! Il a fallu l'intervention rapide de F O auprès de la DISP de Marseille pour faire cesser cette INCONSCIENCE.

En ce qui concerne le badgeage des personnels de surveillance postés, qui doit prendre nationalement effet en juillet 2020, FORCE OUVRIÈRE Pénitentiaire dénonce cette généralisation au niveau nationale, sur « préconisation de la cour des compte ».

Notre DAP a la volonté d'appliquer ces « préconisations » qui se font encore sur le dos des agents postés de Tarascon par :

• Toutarrivéeanticipéeneserapascomptabilisée,

  • Tout arrivée tardive sera déduite (même pour 1 minute),

  • Tout départ anticipé sera bien déduit (même pour 1 minute),

  • Tout départ tardif ne sera pas comptabilisé, sauf si justification et validation par le chef de service,

  • Les changements de service sont désormais proscrits au profit des permutations de service.

FORCE OUVRIÈRE s'insurge contre ce « flicage des agents », refusant tous « delta » au niveau de la Direction de l'Administration Pénitentiaire (DAP) et de la Direction Interrégional des Services Pénitentiaire (DISP) de Marseille, ce qui va générer des difficultés de fin de services lors des journées de parloirs famille, par exemple.

En ce qui concerne les effectifs de notre établissement, FORCE OUVRIÈREPénitentiaire dénonce le manque d'effectif, avec un taux réel de 92,6% alors que la moyenne des établissements sur la DISP de Marseille est de 95%.

Notre établissement se trouve désormais en grande difficulté. FORCE OUVRIÈRE interpelle la direction locale et régionale pour aider et soutenir notre établissement !!!

En ce qui concerne ce comité technique, FORCE OUVRIÈRE Pénitentiaire restera vigilant et s'opposera aux atteintes des conditions de travail des personnels de Surveillance, qui exercent au quotidien sur nos coursives.

Les membres élus FORCE OUVRIÈRE, porte-parole pour l'ensemble des agents de notre établissement, tiennent à remercier l'ensemble des personnels pour le professionnalisme dont ils font preuve au quotidien et durant toute la crise sanitaire du covid-19.

FORCE OUVRIÈRE Pénitentiaire travaillera pour le bien être de toutes et de tous ceux que nous représentons, avec nos idées, nos convictions, notre liberté.


Lire le communiqué

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr