Prison de Tarascon : Compte rendu audience avec le DISP de Marseille



FORCE OUVRIÈRE tient tout d'abord à adresser tous ses voeux de prompt rétablissement à Jean-Paul et Clément, et assure leurs proches de tout son soutien. Nous savons que cet acte immonde et lâche, les a marqué tant sur le plan professionnel que personnel.

Cette agression inqualifiable fait l'objet de nombreuses interrogations de la part des personnels du Centre de Détention de Tarascon. C'est pour cela que les représentants des Organisations Syndicales (OS) locales ont été reçues par le DISP de Marseille.

En introduction, le DISP de Marseille nous a donné des nouvelles de nos collègues, avec lesquels il est en contact régulier.

Il nous a également informé être intervenu immédiatement, au-delà des demandes de FORCE OUVRIÈRE lors de notre entretien avec le Directeur Intérrégional Adjoint (DIA), suite au blocage de notre établissement, afin de soutenir la conjointe de l'agent hospitalisé en mettant à disposition un véhicule avec chauffeur de la Maison Centrale d'Arles ainsi, si nécessaire, qu'un moyen d'hebergement.

En ce qui concerne le "bourreau" de nos collègues, le DISP de Marseille nous a informé qu'il a été placé sous mandat de dépot à la Maison d'Arrêt (MA) de Grasse en cellule disciplinaire, pour des violences volontaires avec des circonstances aggravantes sur une personne dépositaire de l'autorité publique. Le traitement de l'affaire pourra, en fonction de l'enquête en cours et de l'évolution de l'état de santé de Jean-Paul, être requalifié.

FORCE OUVRIÈRE est intervenu afin que le dévouement des agents présent, soit reconnu, et a demandé l'application de l’article 84 du Décret n°66-874 du 21 novembre 1966 qui stipule :

"Les fonctionnaires grièvement blessés dans l’exercice de leurs fonctions peuvent bénéficier, sans conditions d’ancienneté, après avis de la commission administrative paritaire, d’une promotion à l’un des échelons supérieurs, à la classe ou grade immédiatement supérieur. Ils conservent dans leur nouvel échelon l’ancienneté acquise dans le précédent sans qu’elle puisse ; en aucun cas, excéder la durée de service requise pour un avancement d’échelon."

Le DISP de Marseille a confirmé à l'ensemble des OS, que l'application de cet article était à l'étude et sera appliqué pour nos collègues victimes de cet acte de barbarie.

Lors de cette audience, le DISP de Marseille est également intervenu sur les questions de sécurité et de Ressources Humaines de notre établissement.

I – LA SÉCURITÉ :

TRANSFEREMENT : Certains détenus ont été tranferés sur d'autres établissement de la DISP de Marseille


BROUILLEURS D'ONDES : Le CD de Tarascon bénéfiera, pour le mois de mars, d'un système de brouillage "nouvelle génération" pour empêcher l'utilisation des téléphones portables.

FILET ANTI-PROJECTION : Les OS ont demandés l'installation d'un filet anti-projection plus éfficace. Le DISP confirme que le projet pour la pose d'un filet anti-projection plus haut que celui qui est installé aujourd'hui, est actuellement à l'étude.

FOUILLE DE L'ÉTABLISSEMENT : Les OS ont demandé une fouille général de l'établissement, cependant le DISP confirme sa politique de fouille sectorielle au sein des établissements de la DISP de Marseille.

EMETTEURS-RECEPTEURS : Une date est prévue pour la mise en place d'un nouveau parc d'émetteurs-recepteurs, avant la fin du mois d'octobre 2020.

II . LES RESSOURCES HUMAINES :

Au 1er septembre 2020, il y avait 123 agents présents pour un effectif théorique de 136 agents. Soit actuellemnt un manque réel de 13 agents, sans compter le départ en retraite à venir de 4 agents.

Lors de la précedente Commission Administrative Paritaire (CAP) Nationale, 8 postes supplémentaires ont été ouverts sur notre établissement.

Avec le départ de 3 agents en mutation, 11 agents ont été nouvellement affectés sur le CD, dont 1 est arrivé sur notre établissement le 1er septembre. 3 agents prendront également leurs fonctions par anticipation le 15, 18 et 21 septembre 2020. Les 7 autres agents restant, prendront leurs fonctions le 1er octobre 2020, comme initialement prévu.

Le DISP affirme qu'avec l'apport des nouveaux mutés, le taux de couverture par les agents du CD, initialement un des plus faible de la DISP de Marseille, atteindra un taux de couverture de plus de 96%, soit un taux qui entre dans la moyenne des autres établissements de la DISP de Marseille.

Toutefois, comme notre établissement fait parti du programme 13000, ceux-ci ont été conçus pour être avares et économes en personnel de surveillance. Ceci à contrario d'autres établissement plus récents, qui avoisinent un effectif théorique de 200 agents alors que notre CD à un effectif théorique de 133 agents.

FORCE OUVRIÈRE est donc intervenu pour demander la révision de l'organigramme de réference de notre établissement, car les missions des agents ont évolués depuis son ouverture en 1990, il y a 30 ans. Le DISP confirme que l'organigramme de réference de l'établissement a déjà été revu avec les nouvelles missions de l'Extraction Judiciaire Vicinal (EJV). Cependant notre OS interpelle à nouveau le DISP afin de réévaluer l'organigramme de réference à la hausse en saisissant la Direction de l'Administration Pénitentiaire (DAP).

Lire le communiqué

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr