Prison d’Annoeullin : Lettre ouverte au Garde des Sceaux, Ministre de la justice



« Aujourd'hui témoin passif et attentif. Demain l'action et la transformation... »

À Fresnes, le 07 Juillet 2020, Eric DUPOND-MORETTI, Garde des Sceaux, ministre de la Justice.


« La Justice va connaître un budget qu'elle n'a pas connu depuis longtemps. » À Epinay-sur-Seine, le 13 Juillet 2020, Eric DUPOND-MORETTI, Garde des Sceaux, ministre de la Justice.

Monsieur le Garde des Sceaux,

Monsieur le Ministre, voilà de belles paroles que tous les personnels de l'Administration Pénitentiaire voulaient entendre. Et il était grand temps. Il ne vous aura pas échappé que vos troupes sont en souffrance et que la situation se dégrade un peu plus chaque jour. Le CP Lille Annoeullin n'échappe pas à la règle.

En effet, comment ne pas se sentir découragé face à ces dernières années frappées du sceau de l’incompétence ? Les exemples récents ne manquent pas. A commencer par la multiplication des intrusions dans les domaines pénitentiaires, des projections en tous genres, des agressions à l'encontre des personnels jusqu’à leur domicile qui sont autant de signaux montrant l’effritement du respect des institutions et de ses représentants.

En ce qui concerne le CP Lille Annoeullin, le projet de sécurisation du site que notre organisation tente de porter depuis quelques années reste lettre morte. Malgré la bonne volonté de la Direction locale, c'est dans les tiroirs de la DAP que nos devis baignent dans le formol, noyés parmi tant d’autres...

Et que dire de nos outils de travail ? Genesis, Origine etc. autant de logiciels qui buggent à l’envi. Les dernières mises à jour génèrent d'improbables erreurs d'effectif pour l'un, des anomalies de compteur pour d'autres pouvant provoquer de regrettables erreurs de traitement. Est-ce bien sérieux ? Est-ce digne de la troisième force publique de notre pays ? Sans parler de la médiocrité des uniformes et l’obsolescence de nombreux équipements.

N'oublions pas la gestion de la crise COVID et l'attribution d'une prime que nous n'avons pourtant pas demandé. C'est le gouvernement qui l'a placée sur la table à grands effets d'annonce. Aujourd'hui nous n'avons toujours rien touché. Pire encore, les paliers qui ont été fixés par le biais de critères douteux ne font que semer le trouble dans les rangs, suscitant amertume et colère.

Alors oui Monsieur le Garde des Sceaux, pour vous paraphraser le temps de l'action et de la transformation est venu. Le budget sera à la hauteur des enjeux ? Tant mieux ! Vous qui préférez la construction d’écoles aux prisons, vous qui croyez à la réinsertion, ne perdez pas de vue qu'un scénario a besoin d'acteurs impliqués pour devenir un grand film.

Offrez à vos personnels la reconnaissance qu'ils méritent ! Non pas en leur balançant une prime comme on jette un os à ronger (nous ne sommes pas dupes). Mais plutôt à travers une véritable revalorisation salariale, à la hauteur de leur engagement et des défis de demain. Redonnez à cette profession sa fierté qui s'est diluée au fil du temps et rendez la attractive. Il sera toujours plus vertueux à terme de gonfler les effectifs et les salaires de base, que d'assommer vos personnels en heures supplémentaires.

Les attentes du Bureau Local FO sont élevées mais surtout légitimes. Nous attendons impatiemment votre rencontre avec les représentants nationaux pour fixer le cap et connaître notre sort. Permettez-nous une citation pour clore notre propos :

« Il faut une science politique nouvelle à un monde tout nouveau. » Alexis de TOCQUEVILLE


Lire le communiqué

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr