Prison de Saint-Martin-de-Ré : Il n’y a pire sourd(e) que celui (ou celle) qui ne veut rien entendre



Madame la Directrice,

Voilà plusieurs semaines qu’il pleut sur la caserne de directives à marches forcées. Est-ce le souci de rentabiliser le joli panneau AFAQ en normalisant les processus, et autres procédures ?

Est-ce donc votre priorité absolue d’intellectualiser à outrance les fonctionnements pratiques d’une détention ?

On voit bien que la fin d’année approche avec son lot de primes...sur objectifs... Sur le terrain, le personnel de surveillance se démène tant qu’il peut avec les trop maigres moyens alloués.

Débrouillez-vous pour mettre en place le quartier arrivant la semaine prochaine...

Il n’y a pas à discuter c’est comme ça...

Vous penserez à « former » en vitesse par un non formateur, les agents sur les caméras piétons : oui, oui, vite fait bien fait, entre 2 mouvements dans un coin, mais que les agents « formés » ne manipulent pas les dites caméras, pas besoin, l’important c’est qu’ils signent le papier de « formation ».

Et vous n’oublierez pas de faire les mouvements promenades...

D’ailleurs, à ce propos, pourquoi s’obstiner à faire compliqué quand on peut faire simple ? Est-ce donc vraiment délibéré de ne pas faire confiance à son personnel de terrain ? Pourquoi s’obstiner à ne pas vouloir essayer un mouvement simple ? Pour exemple : Cour NORD du bâtiment A, puis cour SUD du A, puis idem au bâtiment B, et inversement....

Pensez donc, multiplions les mouvements, pour perdre d’avantage de temps et d’efficacité dans la fluidité des mouvements, c’est tellement mieux !

A moins de regrouper sur 2 coursives maximum les détenus dits « fragiles »... Non, trop simple et discriminatoire...

Après tout, n’est-ce donc pas discriminatoire « d’étiqueter » un détenu « fragile » ?

A travers les grilles de promenades on voit bien qui va en promenade...... Mais on peut les mélanger au travail...

Comprendra qui voudra...

Comme vous l’aurez compris, au vu de la situation actuelle le dialogue social est devenu malheureusement un dialogue de sourd,

Avez-vous oublié la racine latine du mot dialogue ? « dialogus » = « entretien » « conversation, échange de propos entre 2 ou plusieurs personnes...discussion visant à trouver un terrain d’entente ».

Sachez Madame la Directrice que nous sommes FOrce de propositions et pas que d’oppositions...

Lire le communiqué

147 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr