Prison de Rennes : Respect et considération



Madame la Directrice, vous n’êtes pas sans savoir que les agents du CP Rennes font preuve d’un grand professionnalisme dans les missions qui leur incombent. Aujourd’hui encore, dans un contexte de crise sanitaire où les risques de contracter la Covid 19 sont très élevés. Nous avons aussi bien conscience des difficultés de gestion en détention, engendrées par cette crise sanitaire. Il est certain qu’un établissement comme le CP Rennes, où la configuration ne permet pas une multitude de possibilités, rend la tâche difficile. Nous aurions pourtant, à ce sujet, préféré l’utilisation du D2 ou du D3 comme zone de confinement/isolement. En effet, ces coursives donnent un accès direct à l’escalier D permettant ainsi une meilleure sectorisation.

Pour en revenir aux personnels, sachez que leurs interrogations face à la Covid 19 sont légitimes et que, même si tout ne dépend pas de vous, il serait préférable de rester à minima courtois et respectueux les uns envers les autres. Les agents sont en droit de s’interroger sur certaines décisions prises par nos têtes pensantes face à l’épidémie, tout comme ils sont en droit de poser des questions sécuritaires de manière plus générale. Cela démontre leur professionnalisme.

Quant aux CTS, ils permettent de faire remonter et de faire avancer les demandes et revendications des personnels, qui sont les plus à même de les connaître.

Le Bureau Local Force Ouvrière, très investi dans la sécurité et la reconnaissance des agents, ne peut rester muet quand il entend de votre part, qu’il est normal voire conseillé de descendre seule sur cour de promenade en cas de manque de visibilité vidéo. Tout cela pour montrer à la population pénale une absence de crainte. Il n’est ici, pas question de peur mais de sécurité, de responsabilité et de professionnalisme.

Les personnels sont là pour faire respecter la réglementation sans se mettre bêtement en danger (tant bien que mal dans le contexte politique actuel...). Descendre seule sur cour, clefs au ceinturon, c’est prendre le risque d’être prise en otage, de se faire agresser ou pire encore. Vous êtes en droit de penser qu’au CP Rennes, rien de grave n’arrive, nous vous répondons qu’une seule fois suffit et qu’il sera alors trop tard... Et quand bien même cela se fait ou se ferait ailleurs, les agents du CP Rennes ne sont pas des moutons et ne sont pas là pour jouer les héros. Ils font leur travail et souhaitent rentrer auprès de leurs proches indemnes. S’il existe des angles morts au niveau de la cour de promenade, c’est à vous de faire le nécessaire pour régler le problème sans mettre en danger les agents.

Le Bureau Local Force Ouvrière exige de la Direction, un respect sans faille envers les personnels et une reconnaissance qu’ils méritent.

Le Bureau Local Force Ouvrière s’opposera à toutes aberrations amenant à une mise en danger des agents.

Le Bureau Local Force Ouvrière est représentatif des demandes légitimes des personnels et souhaiterait avancer avec vous dans ce sens, comme lors de votre arrivée.

Le bureau local Force Ouvrière se tient à l'entière disposition des agents dans l'ensemble de leurs demandes.

Lire le communiqué

211 vues

Posts récents

Voir tout

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr

© SNPFO 2019 - Tous droits réservés. Réalisation Pôle Communication SNPFO.