Prison de Réau : Compte Rendu Comité Technique Local du 23 Février 2021

POINTS ABORDÉS

EFFECTIFS

En baisse, par rapport à la situation d’octobre dernier, pénalisant les bâtiments CDH, CDF et QMC.

SURVEILLANT ACTEUR La DI, sous couvert de la DAP, demande à l’établissement de travailler au développement de la notion de « surveillant acteur ». Les axes de travail sont les suivants :

Le rôle du surveillant : gestion des mouvements, effectuer des observations pertinentes, surveillant relais/tuteurs, affectation sur secteur durant de plus longues périodes.

Le rôle du premier surveillant : encadrer, accompagner, soutien lors des mouvements, traiter les observations, passer les consignes.

Seule une nouvelle notion d’évaluation et la participation des surveillants en CAP et CPU paraissent émerger, le reste des missions relèvent déjà du quotidien des personnels.

Le syndicat Local Force Ouvrière reste donc très perplexe sur le développement du « surveillant acteur ».

En outre, la genèse du surveillant acteur telle qu’elle est évoquée dans la note de la DAP du 22.10.2018 (« socle commun fondamental à l’exercice des missions de sécurité ») fait référence aux « formations incontournables » liées aux missions de sécurité : SELF DEFENSE, TECHNIQUE D’INTERVENTION, SECOURISME, INCENDIE, USAGE DES ARMES ...

Force est de constater que ces éléments ne sont repris, ni dans la note de la DI, ni dans celle de l’établissement. Et pour cause, ces formations ne sont proposées que très très rarement, en l’absence de moniteurs suffisants. Notre priorité première est d’être formé à notre métier de base : la sécurité ! Il est nécessaire de former les personnels en ce sens avant d’envisager de révolutionner, par son appellation, le métier de surveillant. ; Là, il n’y a que du vide, rien que du vide et bien entendu aucun apport de personnels supplémentaires !

REORGANISATION DU CORPS DE COMMANDEMENT.

Le plan de requalification impose un passage progressif d’ici à 2023 d’un encadrement constitué de 2 CDD, 8 officiers, 37 gradés (dont 7 faisant fonctions) vers 3 CSP, 18 officiers, 27 gradés.

Dans les grandes lignes, les postes de gradés « adjoint de bâtiment / secteur » deviendront des postes d’officiers et il est prévu de créer un pôle « liaison roulement » dont les contours restent à déterminer.

La requalification de 1400 premiers surveillants vient perturber considérablement nos organigrammes. Elle génère des mutations et engendre une dévalorisation du statut d’officier, qui, in fine sera noyé dans cette masse.

Le premier surveillant paye également le prix fort, n’ayant plus accès aux postes fixes tous requalifiés officiers.

MODALITE DE VOTE.

La Cheffe d’établissement s’engage à proposer un planning amélioré pour les fêtes de fin d’années, le syndicat FO s’attachera également à faire une proposition sur ce sujet qui nous tient particulièrement à cœur. L’ensemble des agents pourront ensuite voter par voie électronique. De même, un projet de modification des grilles de congés annuels fera l’objet de propositions soumises au vote.

DIVERS.

Le syndicat Force Ouvrière réaffirme sa volonté de voir disparaitre les matins nuits et propose de travailler sur un projet visant à modifier les plannings des agents CDH pour privilégier les journées longues et les nuits sèches.

Les OS seront associées à un groupe de travail pour élaborer un projet à cet effet.

Le syndicat Force Ouvrière a également fait remonter quelques dysfonctionnements sécuritaires. Nous serons attentifs à leurs résolutions.


Lire le communiqué

124 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr

© SNPFO 2019 - Tous droits réservés. Réalisation Pôle Communication SNPFO.