Prison de Poitiers-Vivonne : Folklore au centre de détention



Avant toute chose, FORCE OUVRIERE n'utilisera ni abréviation, ni langue de bois, pour désigner nos pensionnaires, afin de ne pas froisser certains lecteurs.

Ce Mardi 16 Juin, un pensionnaire à l'esprit sans doute fatigué a joué de sa mélodie sur un collègue.

En effet, dans un souci de bon service public, l'agent a fourni son repas du midi au capricieux troubadour.

Dès l'ouverture de la porte, ce dernier bouscule notre collègue, avant de lui assener un violent coup de poing au visage.

Heureusement, avec professionnalisme, il le repousse et déclenche l'alarme API, tout en recevant un généreux crachats.

Par les temps qui courent, mieux valait le repousser et subir. Car chères têtes pensantes qui jouez de l'affection des détenus légèrement dérangés, sans prendre en compte la capacité limité du SMPR, vous continuez de transformer notre extraordinaire CDH "Respecto" en Antenne Psy !!! N'oubliez pas alors la dotation de blouses blanches pour tous les collègues !

En passant, vous devriez constater l'effet néfaste que cela à sur la brigade, aux vus du profil de certains détenus. Et posez-vous la question de savoir pourquoi vous avez tant de demande de départs. Ou pas...

C'est maintenant à vous, chers décideurs, d'apporter la réponse disciplinaire adéquate que les agents attendent. Mais également de suivre le collègue qui a eu le tort de faire son travail.

Force Ouvrière tient à apporter tout son soutien à notre collègue


Force Ouvrière l'aidera dans toutes ses démarches


Force Ouvrière restera vigilante aux suites données à cette agression


Lire le communiqué

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr