Prison de Paris-La Santé : Les principes c'est bien, le courage c'est mieux !!!



Voilà déjà plusieurs fois que nous nous demandons que sont devenues nos missions et comment notre métier se traduit sur le terrain :

Personnel de surveillance ou personnel soignant en psychiatrie !!!

Depuis l’ouverture de l’établissement, une aile d’hébergement est dédiée au sein du SMPR, elle a pour but la prise en charge optimale de nos chers pensionnaires psy. Malheureusement l’entêtement et les dogmes de plusieurs personnes font qu’elles ne sont tout simplement pas utilisées.

Aujourd’hui, nous sommes forcés de constater que le rôle du surveillant QB2 est devenue celui d’un aide-soignant. Car oui ! en ne voulant pas mettre les profils psy dans les cellules SMPR, les agents se retrouvent plusieurs fois par jour à faire le sale boulot qui n’est pas le leur et qui ne correspond en rien à leur formation.

Si faire nettoyer des cellules pleines d’excréments et d’urine n’est pas dégradant pour le personnel médical car lié aux pathologies des patients, pour un surveillant pénitentiaire ce n’est tout simplement pas son rôle. Comment peut-on laisser des personnes nécessitant objectivement des soins, au vu de leur comportement déviant, à l’abandon dans des étages clairement pas destinés à les accueillir dignement. A plusieurs reprises, nous avons fait part à la Direction de notre indignation à ce sujet. Nous ne comprenons pas à l’instar du SMPR de Fleury Mérogis pourquoi la prise en charge ne soit pas faite au sein du SMPR au plus près des professionnels de santé ? On refile la sale besogne ? On met la poussière sur le tapis ? En tout cas la prise en charge des profils psy au sein de l’établissement n’est pas à la hauteur d’un établissement neuf se voulant être un exemple...Il est temps d’assumer et d’arrêter de se laisser bercer par des positionnements philosophiques incompatibles avec la réalité du terrain !!!

Il est inadmissible qu’un surveillant soit souillé par des jets d’urine ou de merde tout cela à cause d’un manque de prise de responsabilités et de courage des têtes pensantes !!!

Le bureau local Force Ouvrière exige que les cellules SMPR, payées des millions par les contribuables soient mises en fonction immédiatement.

Le bureau local Force Ouvrière demande que les personnes détenues au profil psy, ingérables en détention au vu de leurs pathologies soient transférées dans des quartiers ou des établissements adaptés. En pleine pandémie, il serait bien de prendre soin de chacun d’entre nous et ceci commence par les conditions de travail du personnel.

Lire le communiqué

193 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr