Prison de Nevers : Surveillant Acteur... La maison d'arrêt dit STOP !!!

La tension règne sur les coursives de la MA Nevers. Les surveillants sont à bout nerveusement car le surveillant acteur doit être mis en place coûte que coûte... Nevers doit devenir la copie de la MA Auxerre.

Il nous est expliqué qu’un régional de l’UFAP d’Auxerre serait bénéfique pour apprendre à travailler aux surveillants et rationaliser les mouvements !

A Nevers, on ignore délibérément les préconisations du contrôleur général des prisons. Le dîner est servi à 17h30 sur les coursives.

A Nevers on met en danger la labellisation du quartier QI/QD. Les détenus de détention vont sur les cours des isolés, aucune salle d’attente pour les commissions de discipline...

A Nevers, on rédige le plan de continuité d’activité sans les OS, ou tout au moins certaines...

A Nevers on rouvre le quartier semi-liberté sous la gestion de l’équipe labellisation, mais l’entrée et la sortie des détenus se fera sous la responsabilité du surveillant SAS pendant l’entrée et la sortie des véhicules, des livraisons... Mais bon à Nevers on éprouve....

Toujours sous l’impulsion du « surveillant acteur » on augmente au passage le nombre de listes à gérer mais puisqu’on éprouve, faut pas s’inquiéter...

Les surveillants courent à l’étage, les surveillants de l’équipe « labellisation » s’arrachent les cheveux entre les collègues et l’impatience des intervenants qui se voient restreint dans leurs créneaux horaires de présence, des horaires à flux tendu... Toujours pas d’inquiétude car on éprouve encore et toujours à Nevers. Pourtant, les personnels sont au point de rupture.

A Nevers, toujours sous l’impulsion du surveillant acteur, les formations vont bon train. Les formations ARI, formations intervention en chemin de ronde ne sont pas remise en compte par une quelconque crise sanitaire. La COVID 19, c’est connu de tous, ne peut impacter Nevers... A Nevers on lève le pied aussi...

Restructuration des services, priorisation des ressources en personnel... Résultat, « Impossibilité de faire » par l’équipe EJV pour des missions TJ Nevers. Mais le chef d’établissement a la solution, je claque des doigts et les PREJ vont prendre en charge.

Le SLP-FO Nevers dit STOP!!!

Entre les caprices des véhicules à utiliser et l’interprétation aléatoire de la doctrine ELSP, nous venons d’apprendre les nouvelles dispositions du patron de la MA NEVERS pour les missions extérieures : Les POSTES FIXES feront les transferts, les PREJ reprendront les missions judiciaires, les EJV les médicales et les vicinales si il y a le temps...

LE DI appréciera sans peine l’utilisation de l’investissement qui a été faite pour former des agents EJV.

Monsieur le chef d’établissement, VRP des autonomes, pour votre information, le syndicat FO n’a pas attendu vos consignes pour demander des stagiaires à l’issue des sorties d’école pour la maison d’arrêt de Nevers.

Nous vous invitons par ailleurs à vous adresser à votre hiérarchie ou à votre syndicat maison pour demander des effectifs. Pour rappel, ce syndicat est signataire d’un protocole qui a fait perdre à votre établissement deux surveillants sur quatre à la dernière CAP...

Monsieur le Chef d’établissement, toutes nos excuses pour le lieu de rédaction de nos communiqués. Nous n’avons pas pour habitude de les rédiger dans votre bureau.


Lire le communiqué

447 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr

© SNPFO 2019 - Tous droits réservés. Réalisation Pôle Communication SNPFO.