Prison de Nantes : Sur le cul ! Par la grande porte...



Stupéfaction au QMA aujourd'hui. En effet des personnels ont eu la surprise de retrouver un ancien locataire qui a également voyagé dans d'autres établissements dont au moins une centrale !

Nous savons que les personnels font des miracles en réinsertion et connaissons le droit à l'oubli... mais quelle stupéfaction de retrouver un ancien pensionnaire venir livrer l'établissement jusque dans la cour de livraison... Cour de livraison, évidemment fréquentée par des détenus qui stagnent sur cette zone.

Cette situation est totalement inimaginable tout comme il serait totalement impensable qu'un prestataire privé fasse rentrer du linge pour un détenu à l'insu des personnels.

-  Le livreur a-t-il encore des copains à l'intérieur ?

-  A-t-il des contacts téléphoniques avec certains d'entre eux ?

-  Et si aucun contrôle n'est effectué en amont, comment garantir la probité des personnes accédant à l'établissement et l'absence de danger pour un établissement qui se dit sécuritaire et accueille de très gros profils ?

Quand on pense que l’on viendra nous parler de l'image des personnels pour quelques fumées quand, à côté, les personnels pénitentiaires passent pour des « charlots » en bossant dans un établissement où n'importe qui rentre comme dans un moulin...

Quand on pense que des agents ont reçu des remontrances ou demandes d'explications pour ne pas avoir utilisé leurs sacs transparents alors que l’on fait preuve de tant de laxisme à l’entrée de l'établissement !

Le syndicat local Force Ouvrière personnels de surveillance du Centre Pénitentiaire de Nantes exige la mise en place immédiate de contrôles des personnes accédant à l'établissement, même celles n'accédant pas à la détention.

Le syndicat local Force Ouvrière personnels de surveillance du Centre Pénitentiaire de Nantes demande que tout le monde soit logé à la même enseigne.

Lorsque l‘on parle de sécurité, il faut être rigoureux et il ne peut pas y avoir de géométrie variable !


Lire le communiqué


SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr