Prison de Nantes : Cigarettes, whisky et p'tites pépées...



Ce tube de la defunte Annie Cordy pourrait peut-être malheureusement un jour devenir un tube en vogue auprès de la population pénale. Fort heureusement il semble que pour l'instant tout ne soit pas (encore?) d'actualité.

Si à de multiples reprises les personnels pénitentiaires s'étaient offusqués de voir les détenus de la maintenance lézarder au soleil dans la cour Alat, cette semaine les agents ont constaté de nouvelles dérives.

Certes, quand la Directrice du privé entre du linge à l'insu de l'Administration pénitentiaire pour tenter de le remettre à un détenu on ne peut pas s'étonner que ses salariés dorlotent et gâtent la population pénale.

Tabac, chouquettes, et peut-être ce que nous ne voyons pas , font certainement parti du cahier des charges du privé ?

Alors que lors du dernier CTS nous avons demandé que la Directrice du privé ne participe pas au rapport du lundi pour les questions pénitentiaires et parfois les situations individuelles (car elle n'a pas besoin de savoir si Pierre, Paul ou Jacques est en train de divorcer ou s'il a une gastro) sa présence était indispensable à l'Institution et lui permettait de bonifier sa culture pénitentiaire. Et ben pour la culture pénitentiaire y a du boulot !!!

Madame la Directrice ne serait-il pas plus judicieux que la co-directrice du centre pénitentiaire, qui se prend pour la propriétaire des murs, suive des cours de rattrapage du code de déontologie au lieu d'assister au rapport du lundi matin ????

Madame la Directrice où cela va-t-il s'arrêter ??? Si ce n'est pas déjà trop tard !!!

Madame la directrice quand allez-vous faire cesser ces agissements qui pourraient porter préjudice à la sécurité de l'établissement et des personnels (certes un détail certainement) ?

Madame la Directrice votre bienveillance à l'égard du partenaire privé devient troublante.

Le syndicat local Force Ouvrière personnels de surveillance du centre pénitentiaire de Nantes restera vigilant quant aux suites données au sac de linge, au radon, au tabac, aux chouquettes.....

Le syndicat local Force Ouvrière personnels de surveillance du centre pénitentiaire de Nantes se demande s'il ne serait pas plus judicieux de faire une fouille sectorielle des secteurs fréquentés par la population pénale plutôt que des plafonds suspendus de la PEP ???

Madame la Directrice si le tube à la mode de la population devenait shit, phone et kalash nous vous en tiendrons personnellement responsable.

Lire le communiqué

419 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr

© SNPFO 2019 - Tous droits réservés. Réalisation Pôle Communication SNPFO.