Prison de Nanterre : Déclaration Liminaire lors du CTS du 13 Mai 2020



Madame la directrice du CP des Hauts de Seine,

Après plus de 50 jours de confinement, l’activité reprend progressivement au CP des Hauts de Seine.

Le Bureau Local FORCE OUVRIERE tient tout d’abord à féliciter les personnels pour leur professionnalisme et leur abnégation. Ils ont été la cheville ouvrière sur laquelle l’Administration a pu compter sans aucune réserve. Ces agents tantôt exposés, tantôt protégés tout cela au gré des dogmes politisés de cette gestion de la pandémie COVID19.

Nous n’oublierons pas les grands discours sur l’absence de nécessité au port du masque de protection. Nous n’oublierons pas les menaces de sanctions à l’encontre des personnels qui, dans une volonté toute légitime de se protéger et de protéger les autres souhaitaient porter un masque.

Nous n’oublierons pas ce changement de situation, sitôt après que le SYNDICAT NATIONAL FORCE OUVRIERE PENITENTIAIRE ait déposé un référé auprès du Conseil d’Etat.

Une pluie de masque s’est alors abattue sur les établissements ainsi que du gel hydroalcoolique.

Nous n’oublierons pas ce détournement de 50 000 masques de protection obtenus auprès de la Région IDF grâce à l’UNION INTERREGIONAL DES SYDICATS PENITENTIAIRES FORCE OUVRIERE. Ces masques destinés aux agents franciliens en complément de ceux fournis par notre ministère, n’ont jamais atteint leur destination.

Aujourd’hui l’heure est au déconfinement Une fois de plus, tout s’est joué sans concertation avec les organisations syndicales. Le dialogue social se réduit de plus en plus telle une peau de chagrin dans notre Administration. Reprise des parloirs sans note de service (à l’intention des personnels), reprise de l’activité aux ateliers, déconfinement et reprise sont des mots en vogue actuellement.

Tout cela se met en place sans tenu d’un Comité d’Hygiène et Sécurité alors qu’autour de cette table, des personnes siègent au CHSCTD 92 et ont tenu une réunion la semaine dernière. Si un siège à l’échelon départemental présente pour certain un apparat plus grand que celui d’un comité local, une telle idée serait comme tourner le dos aux problématiques des agents du CP des Hauts de Seine.

Le BUREAU LOCAL FORCE OUVRIERE restera vigilant quant aux mesures mises en place unilatéralement pour ce déconfinement progressif.

Le BUREAU LOCAL FORCE OUVRIERE demande à ce qu’une campagne de dépistage soit organisée auprès des personnels.

Pour le BUREAU LOCAL FORCE OUVRIERE, si l’application des gestes barrières est une des mesures à appliquer face au COVID19, le port du masque et l’utilisation du gel hydroalcoolique doivent perdurer jusqu’à la fin de cette crise sanitaire.


Lire le communiqué

117 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr

© SNPFO 2019 - Tous droits réservés. Réalisation Pôle Communication SNPFO.