Prison de Moulins : "Climat de tension"



Le syndicat Force Ouvrière du CP Moulins-Yzeure dénonce le quotidien des agents du quartier disciplinaire maison centrale et leurs conditions de travail INHUMAINES.

La période estivale est là , mais détrompez-vous, vous n'êtes ni en vacances ni sur une aire d'autoroute dans les toilettes les plus négligées et fréquentées de France, vous êtes au QD de la maison centrale du CP Moulins Yzeure, ou les surveillants pénitentiaires assurent durant 12Heures leurs missions avec courage et professionnalisme dans un quotidien de jets d’excréments, menaces et insultes.

« NOUS SOMMES SURVEILLANTS PÉNITENTIAIRES»

NOUS NE SOMMES PAS AGENT D’ASSAINISSEMENT !

Nous ne connaissons pas les motivations de la direction pour garder dans nos murs ces PPSMJ (même si nous avons notre petite idée), mais le bureau local Force Ouvrière prévient que la marmite va exploser.

Nous ne disposons pas des moyens nécessaires pour gérer ces individus et garantir UNE PROTECTION SANITAIRE AU PERSONNEL, votre matériel d'occasion en dotation ne convient pas. Comprenez-le!

Madame la Directrice de la Maison Centrale, cette situation ne peut plus durer, «le détenu le plus ingérable de France», cet homme condamné en 1996 à trois ans de prison pour le braquage raté d’une station- service n'a pour but que de «nuire en permanence», sa fâcheuse habitude de projeter ses excréments ne se répand pas que sur les surveillants mais aussi dans les esprits de ses co-détenus, qui nous voient bien à cour de moyen face à de telles agressions, CAR S'EN EST !!

D'autre part le personnel et le syndicat Force Ouvrière n'oublient pas que ce détenu ingérable qui a visité plus de 90 établissements se retrouve à Moulins à deux reprises en trois transferts... Il est grand temps de passer la main.

Madame la Directrice de la Maison Centrale, il est de votre « DEVOIR » de garantir notre intégrité physique et mentale. Ainsi je vous mets au défi de vivre une journée de ce qu'est le quotidien de vos agents depuis plusieurs années et de rentrer chez vous le soir détachée de votre journée de travail, sans appréhender celle de demain.

Le bureau local Force Ouvrière exige le transfert immédiat de ces deux détenus.

Le bureau local Force Ouvrière exige que le personnel soit équipé d'un matériel de qualité.


Le bureau local Force Ouvrière apporte tout son soutien aux agents.

Lire le communiqué

496 vues