Prison de Maubeuge : Avons-nous un officier malade du syndrome de Gilles de la Tourette ?



Le syndrome de Gilles de La Tourette, ou « syndrome des gros mots » est une pathologie qui cible le système nerveux : les malades n’arrivent pas à contrôler entièrement leurs activités physiques.

Nous sommes en droit de se demander si l’officier de la Maison d’Arrêt du CP MAUBEUGE ne souffre pas de cette pathologie et si c’est le cas, cela excuserait certains propos de sa part.

MOINS D’UN MOIS APRÈS AVOIR INSULTE UN SURVEILLANT DE « MONGOLE » !

Il a récidivé ce jour envers le secrétaire local FORCE OUVRIÈRE, alors que celui-ci allait à la rencontre des personnels au sein de son bâtiment, alors qu’il passait une consigne aux personnels dans l’unique but d’entraver l’exercice du droit syndical, notre secrétaire local lui a stipulé que ce n’était pas nécessaire de le faire uniquement dans ce but et comme réponse cet officier aux multiples insultes ( Octobre 2019, Avril 2020) l’a insulté en ces termes devant les personnels présents et les auxiliaires d’étage :

« FERME TA GUEULE CONNARD ET TU N’AS RIEN A FAIRE AVEC UN MOTOROLA, TOI UNE API TE SUFFIT ».

Après tous ces agissements depuis son arrivée, se sent il autant protégé de la direction locale pour agir de la sorte, comme il a pu le laisser sous-entendre le 23 Avril après avoir été reçu la veille par la direction locale en présence de l’agent insulté.

A la lecture de ce communiqué, va-t-il encore crier au harcèlement comme il sait si bien le faire, qu’il arrête de se donner en spectacle et que pour ses derniers mois au sein de notre établissement il essaye de laisser un souvenir plus mémorable car à ce jour, ce n’est pas gagné.

MESSIEURS LES DIRECTEURS, IL EST TEMPS QUE VOUS PRENIEZ EN CONSIDÉRATION LES AGISSEMENTS DE CE PERSONNEL ET DE LUI RAPPELER L’ARTICLE 11 DU CODE DE DÉONTOLOGIE DU SERVICE PUBLIC PÉNITENTIAIRE.

Le SLPFO reste à la disposition des personnels pouvant subir les propos outrageants de cet officier et se réserve le droit d’engager des procédures judiciaires en son encontre.


LES PERSONNELS MAUBEUGEOIS MÉRITENT DU RESPECT ET NE DOIVENT PAS ÊTRE INSULTÉS DE LA SORTE !


Lire le communiqué

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr