Prison de Lille-Annœullin : Un point sur la situation actuelle et les annonces de déconfinement



A l'issue du CTM d'hier et d'entretiens téléphoniques avec notre chef d’établissement, le Bureau Local FO est en mesure de vous apporter quelques éclaircissements, sous réserve de nouvelles annonces gouvernementales.

Le sujet le plus sensible ces derniers temps, qui brûlaient les lèvres des têtes pensantes depuis la DAP jusqu'aux DI, était sans conteste les parloirs. Il semblerait, tout au moins pour le CP Lille Annoeullin, que nous nous dirigions vers une reprise raisonnable. Au passage, nous tenions à remercier les forces vives locales qui ont travaillé sur le sujet et dont les propositions nous apparaissent aujourd'hui pleines de bon sens.

Pour résumer et sauf erreur de notre part, les jours d'ouverture resteront inchangés et les premières prises de rendez-vous pourraient se faire à partir du 11 ou du 12 mai. Les tours se limiteront à 9 avec un seul visiteur par détenu qui devra au préalable signer une charte et porter un masque à ses frais. Les UVF et l'accueil famille resteront fermés au moins jusqu'au 2 juin et le dépôt de linge ne sera pas possible. Il serait trop long d'énumérer ici toutes les dispositions sanitaires qui seront adoptées, mais elles nous paraissent cohérentes. Si davantage elles vous intéressent, nous sommes en mesure de vous les communiquer.

Notre seul point de désaccord concerne les prises de température à l'entrée de l'établissement que nous aurions voulu systématiques avec un thermomètre sans contact. Mais la Direction locale s'est montrée sceptique quant à son efficacité et quant à la fiabilité d'un matériel ne provenant pas de réserves pharmaceutiques, ces dernières étant épuisées. Quant à la généralisation des tests ce n'est, hélas, pas encore possible.

Le Bureau Local FO souhaite que la Brigade Parloir puisse bénéficier des moyens et du soutien suffisants pour faire respecter les nouvelles normes. Ainsi, en cas d'infraction de la part d'un détenu et/ou de son visiteur, il nous apparaît évident que le parloir devra être interrompu et que des sanctions exemplaires telles que la suspension du permis de visite devront s'imposer ! Si nous comprenons les enjeux de la réhabilitation des parloirs, nous ne transigerons pas sur la sécurité et la protection de tous. Cela reste notre priorité !

Concernant les autres intervenants extérieurs, l'activité boulangerie devrait reprendre dès le 13 mai prochain et les ateliers à partir du 14 mai de façon progressive et là encore, avec les précautions sanitaires nécessaires à une reprise sereine. En cas de difficulté, nous invitons tous les personnels de ce secteur à nous en faire part au plus vite.

Les étages « respect » seront amenés à une ré-ouverture de façon progressive et non pas intégrale, les responsables de secteurs travaillant actuellement sur de nouvelles modalités de fonctionnement. Les offices pour cuisiner seront accessibles dans la limite de deux détenus. Cette même limite sera imposée pour la présence en cellule. Là encore, le Bureau Local FO exigera la même sévérité en cas de non-respect de ces règles, avec a minima un déclassement immédiat du/des coupables du mode « respect ». L 'accès à la musculation et autre activité n'est pas envisagé dans un premier temps.

Le SMPR a exprimé sa volonté de retrouver sa fonction initiale ce qui pousse la Direction à déplacer la « zone covid » sur le QA. Par conséquent, une nouvelle zone QA CD verra le jour au sein même du bâtiment C et il en sera de même pour le QA-MA en maison d'arrêt dans un délai qui devrait tourner autour de deux à trois semaines. Là aussi les responsables de secteur travaillent déjà à une nouvelle organisation en bâtiment.

Toutes ces précautions et contraintes nécessaires demandent beaucoup aux personnels (en tenue ou administratif) qui garantissent la continuité du service public avec exemplarité depuis le début de cette crise. Nous en profitons donc pour les féliciter et les remercier.

Tout en déplorant avec tristesse et colère, l'incapacité des responsables à nous éclaircir quant à l'attribution de la prime promise et annoncée !!! Sur la lamentable escroquerie du retrait de RTT ou CA suite aux AAE pourtant parfois imposées !!! Et sur le pathétique numéro de claquettes concernant les frais de restauration qui, au final, ne concerneront qu'une poignée d'élus...

Nous terminerons ce communiqué en revenant sur l'agression dont a été victime notre collègue hier au Bâtiment B. Nous lui apportons tout notre soutien, nous l'encourageons à déposer plainte et sommes prêts à l'accompagner dans ses démarches. Tout comme nos collègues du SPS, nous attendons une sanction digne de ce nom à l'encontre du responsable de cet acte lâche.

Le Bureau Local FO continue et continuera de se mobiliser afin que chacun puisse travailler dans des conditions décentes et pour que tous les personnels bénéficient d'un minimum de RECONNAISSANCE pour l'engagement dont ils font preuve au quotidien et plus particulièrement lors de cette crise.

Lire le communiqué

107 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr