Prison de Grasse : Sauvage agression à la MA



Dimanche 13 décembre vers 10h00, au 2ème étage du bâtiment C, un détenu perturbe le calme de la détention, beugle et tape dans sa porte. Déterminé à se faire remarquer, il allume ensuite un feu dans sa cellule.

Le profil du détenu est assez inquiétant : écroué très récemment, ce dernier est condamné pour des violences et des faits d'apologie du terrorisme. C'est donc en connaissance de cause que les agents décident d'intervenir.

Malgré les précautions, dès l'ouverture de la porte, le détenu apparemment calme se jette pourtant sur le gradé et lui assène un violent coup de poing au visage. S'en suivront coups de pieds et coups poings à destination des 4 agents qui tentent de le maîtriser.

LE MOTIF DE CETTE AGRESSION ? AUSSI FUTILE QUE DÉBILE : IL RÉCLAMAIT DU TABAC !

Pour un peu de tabac, ce détenu n'a pas hésité à s'en prendre physiquement aux personnels. Et le bilan est lourd :

  • Un doigt fracturé pour un surveillant

  • Une entorse au poignet pour une surveillante

  • Des contusions au visage pour un 1er surveillant et un surveillant

ÇA FAIT CHER POUR UN PEU DE TABAC... ET ÇA DÉMONTRE À QUEL POINT LES VOYOUS CROIENT POUVOIR FRAPPER DU BLEU EN TOUTE IMPUNITÉ !

Force Ouvrière souhaite un prompt rétablissement à nos collègues et se tient à leur disposition pour les accompagner dans toutes leurs démarches.

Force Ouvrière exige une sanction disciplinaire exemplaire envers cet individu ainsi que son transfert rapide à l'issue.

Force Ouvrière félicite le professionnalisme des personnels, sans lequel les conséquences auraient pu être plus lourdes.

En signe de soutien et de solidarité envers nos collègues agressés, le bureau local Force Ouvrière était présent à 06h30 à l'appel ce matin pour évoquer cette situation, ainsi que les graves agressions survenues la semaine dernière à Liancourt et Beauvais.

NOUS AVONS RETARDÉ LA PRISE DE SERVICE JUSQU'À 07H45

Nous avons enfin rappelé combien nos missions sont dangereuses, combien nous sommes démunis face à la violence grandissante de la population pénale, et combien nous nous sentons délaissés, abandonnés par notre Administration et notre Ministère de tutelle.

FORCE OUVRIÈRE REMERCIE L'ENSEMBLE DES PERSONNELS POUR LEUR SOLIDARITÉ CE MATIN ET LES FÉLICITE POUR LEUR COURAGE AU QUOTIDIEN.

Lire le communiqué


237 vues

Posts récents

Voir tout

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr

© SNPFO 2019 - Tous droits réservés. Réalisation Pôle Communication SNPFO.