Prison de Grasse : Déclaration liminaire CTS du 30/06/2020



Monsieur le Président, Messieurs-dames les membres du comité technique,

Le 19 juin 2020 nous étions réunis pour évoquer, entre autre, les chartes des temps des officiers, afin de faire suite à la mise en application du plan de requalification du Corps de Commandement et sa conséquence directe, la suppression de la soumission à l'article 10 pour certains d'entre eux.

Force Ouvrière vous avait alors fait part, très clairement, de son opposition à une application aveugle et bornée des horaires variables pour certains postes d'officiers.

C'est ainsi qu'un vote unanimement défavorable vous a conduit à nous réunir de nouveau aujourd'hui.

Force Ouvrière le répète : le régime des horaires variables ne correspond en rien aux besoins du fonctionnement d'une détention. Une détention, ce sont des règles et des impératifs stricts, des horaires clairement définis, et un besoin de présence de l'encadrement, des officiers en particulier, à des moments très précis et réguliers. Exactement l'inverse de ce que permettent les horaires variables.

Ce n'est qu'en détournant la règle, en traficotant et en bricolant, que vous nous proposez, avec une mauvaise foi évidente, une usine à gaz, avec jusqu'à 3 horaires variables différents pour un même poste d'officier.

La vérité est criante : pour satisfaire les exigences de la DAP vous maquillez des horaires fixes en horaires variables. Et tout ceci dans un seul but : éviter que vos officiers ne génèrent des heures supplémentaires.

C'est injuste et malhonnête ! Force Ouvrière ne cautionnera pas !

Après le rejet unanime de votre proposition par les organisations syndicales, Force Ouvrière en tête, vous nous présentez aujourd'hui les mêmes textes à la virgule près.

Est-ce là votre notion du dialogue social ? Est-ce là la reconnaissance que vous témoignez à vos officiers ?

Force Ouvrière ne participera donc pas à cette mascarade. Vous pourrez obéir bien sagement aux exigences de la DAP, et ainsi permettre la mise en place de ce plan de requalification qui, rappelons le, a été signé uniquement par son «syndicat» d'accompagnement, et laisse sur le carreau une immense majorité du Corps d'Encadrement et d'Application.

Nous aurons juste un mot pour rendre hommage aux Officiers de cet établissement qui effectuent quotidiennement un travail remarquable, qui n'ont pas démérité pendant la crise sanitaire, et constituent l'un des rouages indispensables du bon fonctionnement de la détention... tâchez simplement de ne pas l'oublier.

Lire le communiqué

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr