Prison de Fleury-Mérogis : Visite parlementaire, droit de réponse à l'UFAP !



Le jeudi 04 juin, les organisations professionnelles représentatives (FO-UFAP-CGT) ont été conviées à échanger avec Mme BRAUN-PIVET députée de la 5e circonscription des Yvelines dans le cadre de sa visite portant sur la gestion de la crise sanitaire sur notre établissement.

Si ces échanges ont été purement protocolaires, Force Ouvrière a souligné dès sa prise de parole le travail remarquable et l’investissement total de l’ensemble des personnels sans exception.

Tout en rappelant, l’impréparation et le manque d’anticipation de l’administration pénitentiaire dès le début de cette pandémie Covid-19. De ce fait, l’effort collectif consenti a permis de contenir la propagation du virus à ce jour.

De même, dans la continuité de notre déclaration liminaire du CHSCT en date du 06 mai 2020, Force Ouvrière a réaffirmé ses positions concernant l’amélioration des conditions de travail des personnels, le renforcement du pôle SST et la mise en place d’une médecine de prévention efficiente, pour un établissement de la taille de Fleury- Mérogis.

Par ce constat, Force Ouvrière a insisté pour que l’ensemble des personnels de notre établissement perçoive la somme de 1000 euros en reconnaissance de leur investissement.

Nous sommes conscients que l’Administration pénitentiaire, dans un souci d’économie et d’enveloppe budgétaire réduit, essaiera de faire de cette prime un poignard de division. Le bureau local Force Ouvrière a pris position dès le départ pour ne pas saucissonner cette prime.


Par ailleurs, les représentants de Force Ouvrière ont insisté pour une reconnaissance institutionnelle des personnels de l’administration pénitentiaire à la hauteur de leur dévouement.

Par conséquent, nous avons interpellé cette élue de la représentation nationale pour relayer nos revendications légitimes portant sur le statutaire, indemnitaire et sécuritaire.

Mais, Force Ouvrière constate que la colombe blanche n’a pas encore digéré les miettes obtenues par «allô madame la Ministre, vous voulez que je signe quand..», ce relevé de conclusion estampillé avec le sceau de la trahison, restera à jamais gravé dans notre conscience collective. Les amnésiques sauront vous le rappeler !

Quand on prétend défendre les intérêts des personnels, on doit tout d’abord être honnête et transparent envers la base, et ne pas travestir la vérité et le sortir de son contexte. Cette stratégie «malveillante» avec des calculs étroits, n’a qu’un seul objectif diviser les personnels et masquer son incompétence!

Malheureusement, la masturbation intellectuelle pratiquée par cette organisation n’a cessé d’évoluer au fil des années et nous l’apprenons tous les jours à nos dépends!

Lire le communiqué

496 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr