Prison de Fleury-Mérogis : PEP / "Périlleux Embouteillage des Personnels ?!"



La maison d’arrêt de Fleury-Mérogis a connu ces dernières décennies d’énormes chantiers de rénovation qui ont été nécessaires et qui ont fortement contribué à améliorer le quotidien des personnels y exerçant mais aussi des personnes détenues que nous avons à charge.

Malheureusement, la PEP de la MAFM est en attente et en grande souffrance dans les travaux d’envergure promis.

En effet, elle n’est plus adaptée et en mesure pour faciliter la fluidité des différents usagers et répondre aux exigences sécuritaires propres à ce poste stratégique. Même si notre organisation reconnaît les efforts consentis par la direction pour améliorer les difficultés pointées. Les travaux de « dépoussiérage » réalisés, les renforts ponctuels déployés à certaines heures, sans méconnaître et remettre en cause le travail remarquable de certains, restent insuffisants et en deçà des attentes légitimes de la taille et de la réalité de notre établissement.

Le bureau local Force Ouvrière constate que les conditions de travail des personnels de la PEP se sont fortement dégradées.

Et les mesures sanitaires essentielles prisent pour lutter contre la covid-19 ont compliqué et amplifié leurs tâches au quotidien.

Mais ces mesures ne sauraient masquer à elles seules les difficultés que rencontrent l’ensemble des personnels pour accéder à l’établissement.

Il n’est pas rare de constater un embouteillage monstre devant les portes de la « vieille dame » formé tant par les personnels que par les camions. Les usagers déambulent dangereusement au gré des entrées et des sorties des véhicules empruntant les portes de la MAFM.

À travers ce décor in-sécuritaire nous entendons aussi gronder et vrombir le mécontentent et l’énervement contenu à juste titre, des uns et des autres.

Mais...jusqu’à quand ?

Est ce nécessaire de rappeler, sans faire de la surenchère sécuritaire, que l’ensemble du territoire national est placé en plan vigipirate sécurité renforcée pour faire face à la menace terroriste élevée.

À cela on peut légitiment associer, le manque de places de parking pour le personnel qui devient un véritable parcours du combattant pour se rendre au travail.

Par ailleurs, depuis la mise en œuvre du déploiement de la badgeuse obligatoire pour l’ensemble des personnels, les minutes perdues ou croquées par ce « fameux delta » pour les raisons évoquées et propre à notre établissement créent de la frustration et un sentiment partagé d’être « spolié » par notre administration !!

Le bureau local Force Ouvrière demande au Directeur Interrégional la prise en compte en urgence de la problématique soulevée au niveau de la PEP pour le bien être et la sécurité des agents placés sous son autorité.

Le bureau local Force Ouvrière demande à la direction locale un renforcement pérenne des effectifs au niveau de la PEP pour assurer la sécurité de l’ensemble des usagers.


Lire le communiqué

333 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr