Prison de Fleury-Mérogis : Lourde agression au D5

Ce samedi 23 janvier 2021, une nouvelle agression violente a eu lieu sur notre établissement pénitentiaire .

En effet, aux environs de 18h00 lors de la distribution des masques pour les personnes détenues sur l’aile du 2e gauche du bâtiment D5, un de nos collègues a été victime d’une terrible agression physique.

Ainsi, après avoir provoqué et insulté le surveillant, le voyou lui a délibérément asséné un violent coup de poing au niveau du visage. Sous la violence des coups portés le collègue surpris s’est retrouvé au sol, puis il enchaîna en continuant à lui porter des coups.

Notre collègue Gregory a essayé de se défendre tant bien que mal. Il aurait fallu l’arrivée des renforts pour mettre fin à son calvaire.

Bilan: Grégory a été accompagné aux urgences et présente de nombreuses blessures, notamment au niveau du nez et des lèvres, il a été fortement traumatisé par cette lâche agression. Quant au détenu, il a été acheminé au quartier disciplinaire par les ELAC.

L’intervention fut délicate et difficile au vu de la résistance concédée par le détenu. Le bureau local Force Ouvrière félicite l’ensemble des agents pour la gestion de cet incident .

Nous sommes devenus la cible d’une population pénale prête à tout pour porter atteinte à notre intégrité physique. Dans ce contexte, le moral des personnels tous corps et grades confondus est en chute libre et beaucoup franchissent le pas de la porte de notre établissement avec la peur au ventre !!!

Le bureau local Force Ouvrière condamne fermement cette lâche agression insoutenable qui montre une nouvelle fois une violence décomplexée et sans limite d’une voyoucratie.

Le bureau local Force Ouvrière demande la comparution immédiate de ce voyou au regard de la gravité des faits.

Le bureau local Force Ouvrière continuera à tirer la sonnette d’alarme, du fait que tous les indicateurs liés à la violence sur les personnels, SONT AU ROUGE !!

Le plan de lutte contre la violence, présenté par notre « chère administration », peut en témoigner de cette gestion calomnieuse, et d’une augmentation exponentielle de la violence sur les personnels.

Le bureau local Force Ouvrière souhaite un prompt rétablissement à notre collègue Grégory particulièrement traumatisé par cette agression, et nous souhaitant le voir rapidement en pleine forme.

Le bureau local Force Ouvrière l’accompagnera dans ses différentes démarches administratives et judiciaires .

Le bureau local Force Ouvrière apporte son soutien à l’ensemble des personnels en ces temps difficiles et au vu de nombreux profils inquiétants incarcérés sur notre établissement.

Le bureau local Force Ouvrière exige des sanctions disciplinaires et pénales à la hauteur du préjudice !!!

Les agressions sont en forte augmentation sur notre établissement, et la détermination d’une voyoucratie qui a aucun mal à vouloir passer à l’acte violent devant un laxisme repéré de notre administration.

Notre organisation dénonce cette lâche agression et s’interroge sur les motivations de ce détenu ainsi que du caractère prémédité de cet acte.

Plus que jamais notre organisation vous appelle à redoubler de vigilance et à faire preuve d’une solidarité sans faille pour étouffer cette vague de violence.


Lire le communiqué

1,892 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr

© SNPFO 2019 - Tous droits réservés. Réalisation Pôle Communication SNPFO.