Prison de Fleury-Mérogis : D4, tension maximum !



Depuis plusieurs jours la situation est très tendue sur le bâtiment D4. Les agressions se multiplient et le personnel s’irrite de ce climat insécuritaire. Beaucoup de ces ouvriers de la pénitentiaire franchissent les portes de notre établissement à reculons. L’absentéisme ambiant est un indicateur fiable sur le mal être des personnels tous corps et grades confondus.

Les bagarres sur les cours promenades sous fond de règlement de compte se décuplent, les saisies opérées sur les fouilles sectorielles sont inquiétantes. Par ce constat d’ensemble décrit dans le contexte actuel, le bureau local Force Ouvrière demande à la direction de prendre toutes les mesures et dispositions nécessaires pour préserver l’intégrité physique et psychique de l’ensemble des personnels placé sous son autorité et sa responsabilité.

Ainsi, ce matin vers 7h15 au bâtiment D4 sur l’aile du 4e droite, dès l’ouverture de la cellule un détenu attaqua un des nôtres muni deux armes de confections artisanales : couteau et fourchette.

Il s’est délibérément jeté sur lui pour le poignarder au niveau du visage. Dans un geste réflexif, notre collègue esquiva l’attaque et réussi à le repousser avec son pied avant de déclencher l’alarme.

Il aurait fallu plusieurs injonctions du gradé, afin que le forcené dépose ses armes et obtempère pour une maîtrise en toute sécurité.

Le bureau local Force Ouvrière félicite l’ensemble des personnels lors de la gestion de cet incident.


Le bureau local Force Ouvrière demande une réponse et un message ferme du parquet et de notre direction sur tentative d’agression avortée.

Le bureau local Force Ouvrière demande une prise en charge psychologique pour tous les personnels qui éprouveront le besoin dans son contexte particulier.

Enfin le bureau local Force Ouvrière s’interroge sur les motivations réelles du détenu qui a conduit à ce geste et qui aurait pu avoir des conséquences plus dramatiques.

Notre organisation professionnelle appelle la communauté pénitentiaire à un sursaut et à redoubler de vigilance face au laxisme de notre administration pénitentiaire qui tend à minimiser les faits.

Le bureau local Force Ouvrière vous remercie de votre confiance au quotidien et continuera à dénoncer tous les actes qui dégradent nos conditions de travail.

Le bureau local Force Ouvrière apporte un soutien sans faille aux personnels dans l’exercice de leur fonction.

Lire le communiqué

218 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr